Mamimadi

Mamimadi

 
Campagne    Ecologie    Lamentable    Sciences    Souvenirs    Horizons    La plage    Regrets    Pratiques    Paysages    Océan    La Turballe    Les jeunes    La Presqu’île    Le port     ( ... )

Entrée perso sur la toile

Humeurs anciennes

La buissonnette

Mamiphotos

Mamividéos

Mamiblog

Mamitree

Mamiloc

lundi 25 décembre 2006

Le Père Noël, c’est naturel

Noël. Les enfants cessent de croire au Père Noël quand les cadeaux se font plus rares. Les adultes se laissent convaincre plus difficilement que le Père Noël n’existe pas ...

Eh oui, nous sommes trop nombreux et trop peu sages, la Nature nous fait de moins en moins de cadeaux, et pourtant nous continuons de croire ou de faire semblant de croire que la distribution va durer. Les besoins de notre confort, de notre bon plaisir affament les rennes du Père Noël, minent son attelage, mais nous espérons qu’il trouvera bien le moyen de poursuivre ses distributions, qu’on ne lui en voudra pas trop si ses cadeaux viennent avec un peu de retard, s’ils sont de moins en moins beaux. Et quand bien même, un jour, il déciderait que c’en est trop de cette humanité saccageuse, certains commencent à penser que nous pourrions bien faire sans lui et que tant pis pour lui.

Mais pour l’instant, débattre de la disparition programmée du Père Noël reste underground, borderline, bref, politiquement incorrect. En période électorale, les hommes politiques, et les femmes, et les autres, font assaut d’écologisme pour sauver les rennes, traiter les bois et les cuirs de son chariot, préparer les jardins de ses récoltes à grands coups d’expéditions asphyxiantes, de traitements anti-mousses, antibiotiques, et finalement contre-nature.
JPG - 37.4 ko
Noël, pour les enfants seulement ?

Parce qu’on y croit, puisqu’on nous le dit !

Une brève au hasard :

jeudi 9 octobre 2008

Embauche

Le Curriculum Vitae (cévé en français) d’un aspirant-primotravaillant peut-il inciter un décideur à la convocation pour entretien puisque le dit CV est quasiment vierge ? Une lettre de motivation fera-t-elle mieux quand on sait qu’elle peut être une lettre type, ou bien composée par quelqu’un d’autre, ou bien encore trop peu lucide sur l’adaptation du demandeur à un emploi qu’il ne connaît pas encore vraiment ? Une entretien permet-il de garantir la réussite d’une embauche, d’un côté comme de l’autre, quand les bluffeurs sont très forts, les timides trop faibles, et les gens tellement changeants une fois embauchés ? Et pourtant, ça marche souvent ...