Mamimadi

Mamimadi

 
Souvenirs    Pratiques    Formidable    Histoire    Ecologie    Nuisances    Les Turballais    Errances    Coûts et douleurs    Paysages    Océan    Sciences    La Turballe    Regrets    Le port     ( ... )

Entrée perso sur la toile

Humeurs anciennes

La buissonnette

Mamiphotos

Mamividéos

Mamiblog

Mamitree

Mamiloc

lundi 22 janvier 2007

Tourisme ou mafia ?

Vous feriez du tourisme en Ukraine, vous ? Tchernobyl, mafia, pauvreté, instabilité sont quelques-unes des images qui s’échappent des frontières vers l’Ouest.

Je me suis amusé à comparer les réponses proposées par l’ami Google quand on lui demande de chercher toutes les pages du web contenant le nom de quatre pays, puis ce même nom accompagné de mafia, puis de tourism (sans "e", ces fainéants d’anglophones allant toujours au plus court).

À côté de l’Ukraine, j’ai choisi la France, bien sûr, dont le niveau de réputation dans le monde est bien connu, tant sur un plan général que dans le domaine du tourisme et de sa mafia. Et puis la Pologne, voisine de l’Ukraine, mais supposée à priori différente par son ethnie et son histoire. Et puis enfin le Bénin parce que le Bénin, c’est pas grand chose et que je n’y ai aucun projet de voyage dans l’immédiat.

Les résultats sont dans le tableau ci-dessous :

-Seul + mafia-+ tourism -
-kilopageskilopages%kilopages %
France87000016600,19347003,99
Ukraine17800010000,5615100,85
Pologne18500010200,5515200,82
Bénin839002150,2612001,43

Les résultats sont assez "logiques", avec pourtant deux surprises. La première est que les chiffres sont identiques pour la Pologne et l’Ukraine : les images des deux pays seraient comparables, vues du web. La seconde est que l’image du Bénin est bien meilleure que celle que j’attendais : deux fois moins de relents mafieux et deux fois plus d’exhalaisons touristiques que nos deux pays "de l’Est". De quoi faire germer des projets de voyage vers le Sud plus tôt que prévu ?

Une brève au hasard :

mercredi 11 mars 2009

Ennuyeux

J’avais entendu parler du film à sa sortie. Je connaissais le professionnalisme du réalisateur, la qualité des acteurs. Mais, allez savoir pourquoi - peut-être avais-je choppé une image subliminale négative au détour d’un petit écran parasité - il a fallu que j’aille prendre sur le web la température de l’opinion concernant le film que je me proposais de voir. Négative ! Négative, la température ... Parmi quelques étoiles conventionnelles, beaucoup de "Auraient mieux fait de s’abstenir", "Devrait se passer de somnifère pendant les tournages", ... J’y suis allé pourtant, au moins pour savoir si mon pressentiment était fondé et de quel côté j’allais placer la courbure de mon smiley. Brrrrr ! Ennui glacial ! :-(