Mamimadi

Mamimadi

 
Les jeunes    Réchauffement    Pratiques    Les Turballais    Les vieux    Errances    Urbanités    Paysages    Résolutions    Pollutions    Coûts et douleurs    Goûts et couleurs    Campagne    La Presqu’île    Sciences     ( ... )

Entrée perso sur la toile

Humeurs anciennes

La buissonnette

Mamiphotos

Mamividéos

Mamiblog

Mamitree

Mamiloc

lundi 21 mai 2007

Béton et nature ...

Ce pont de l’Ascension a été pour beaucoup l’occasion de multiples rencontres avec la nature. Mais s’aperçoit-on toujours que la nature "naturelle" est bien loin désormais de nos lieux de vie ou de promenade ? Que la maison de campagne est entourée de tracteurs, que la tondeuse y sévit régulièrement pour dompter la végétation empêcheuse d’ordre ? Voit-on encore le béton qui enjambe nos rivières si bucoliques, l’asphalte noir dans nos parcs, le métal hérissé autour des animaux qu’on y a déposés ?

Même un rendez-vous écolo comme celui donné par Nicolas Hulot dans son "école" de Branféré consomme un peu de nature et beaucoup du naturel de cette nature pour la mettre à la disposition de l’amateur innombrable. Il a fallu construire des bâtiments, installer des pompes puissantes sur les plans d’eau, une sono hyper-puissante au dessus du chant des oiseaux. Pour y porter le visiteur, des milliers de voitures pas-écolo-du-tout consomment et polluent l’air de la campagne morbihanaise, déposent leurs petites particules noires sur la vieille pierre des bourgs traversés, labourent l’espace vert servant de parking.

Est-ce parce que, finalement, la pollution c’est naturel qu’on ne s’offusque plus d’en consommer ou d’en produire lors de rencontres avec la nature ? La voiture et les ponts ne sont-ils pas les dommages obligés pour que les gens d’en-bas gardent contact avec des représentations de l’environnement d’antan ? Des dommages infimes si on les rapporte aux dommages créés par les gens d’en-haut, jet-set et gros bateaux, "regardez où je vais, mais restez surtout chez vous ... dans mon école, par exemple". N’est-ce pas Monsieur Hulot ?

Une brève au hasard :

mercredi 4 mars 2009

Bien bonne !

On m’a donné l’info suivante sans me demander mon avis, ce qui m’autorise à vous la proposer sans me soucier du droit de propriété :

>> Dans le cadre de fouilles dans le sous-sol russe jusqu’à 100 mètres de profondeur, les scientifiques russes ont trouvé des vestiges de fil de cuivre qui datait d’environ 1000 ans. Par provocation les Russes en ont conclu publiquement que leurs ancêtres disposaient déjà il y a 1000 ans d’un réseau de téléphone en fil de cuivre.
>> Les Américains, pour faire bonne mesure, ont également procédé à des fouilles dans leur sous-sol jusqu’à une profondeur de 200 mètres. Ils y ont trouvé des restes de fibre de verre. Il s’est avéré qu’elles avaient environ 2000 ans. Les Américains en ont conclu que leurs ancêtres disposaient déjà il y a 2000 ans d’un réseau de fibre de verre numérique. Et cela, 1000 ans avant les Russes !
>> Une semaine plus tard, à Vannes, on a publié le communiqué suivant : " Suite à des fouilles dans le sous-sol de la plage d’Arradon, jusqu’à une profondeur de 500 mètres, les scientifiques bretons n’ont rien trouvé du tout. Ils en ont conclu que les Anciens Bretons disposaient déjà il y a 5000 ans d’un réseau Wifi.
>> Ce n’est qu’un peu plus tard que Dieu inventa le cidre et le pinard afin d’éviter que les Bretons ne deviennent les maîtres du monde ...