Mamimadi

Mamimadi

 
La Presqu’île    Les Turballais    Nuisances    Les jeunes    Pratiques    Histoire    Souvenirs    Campagne    Résolutions    La Turballe    Réchauffement    Regrets    Formidable    Coûts et douleurs    Paysages     ( ... )

Entrée perso sur la toile

Humeurs anciennes

La buissonnette

Mamiphotos

Mamividéos

Mamiblog

Mamitree

Mamiloc

lundi 27 août 2007

Téloche cultu(r)elle !

Vu à la télé : les cours de rattrapage pendant les vacances, c’est bien mieux que les cours ordinaires de l’année scolaire ...

Ils sont réalisés par des jeunes et ça passe mieux. On peut imaginer que l’ambiance est meilleure, les langages, les comportements, les centres d’intérêts étant plus proches ? Mais alors, il conviendrait de recycler rapidement tous les vieux barbons plus que trentenaires qui sévissent sur les estrades. Oui ?

Ils se font à l’intérieur de petits groupes de cinq ou six élèves. Si le gouvernement supprime onze mille postes d’enseignants à cette rentrée, c’est qu’il mise davantage sur la dynamique des groupes de quarante élèves que sur l’intimité des cours "perceptoraux". Non ?

Les élèves peuvent poser des questions, le prof détecte immédiatement les incompréhensions et les difficultés, ... Finalement, on voit bien que les promoteurs du reportage ne sont jamais rentrés dans une classe depuis l’époque de leurs propres humanités. Ils ont oublié qu’un prof, ça passe son temps à susciter les questions, à écouter aussi bien les réponses que les absences de réponses. Ils n’ont pas perçu et on ne leur a pas dit qu’on ne s’installe pas devant une classe sans biscuits, sans outils plus ou moins innés, plus ou moins acquis, plus ou moins diffus et conscients, et qu’il faut beaucoup, beaucoup de temps à un prof pour acquérir un métier qui lui filera de toutes façons entre les doigts et les neurones, évolutions perso et sociétale obligent ...

Une brève au hasard :

samedi 12 avril 2008

Petites tricheries

Trop, c’est trop et j’ai bien l’impression que la presse se tire une balle dans le pied quand elle abuse des "bons sujets". Titre du ’Monde en ligne’ de ce week-end : "Le nom de M. Sarkozy est cité dans un dossier de détournement de fonds". C’est une info et ça devrait le rester : un avocat a cité le nom du président dans un dossier en cours de construction. Mais alors, pourquoi accompagner ce titre d’un portrait ? Ce n’est plus le nom qui est cité, c’est toute la personne qui est ainsi présentée comme impliquée dans ce dossier qui en devient une "affaire" de plus. On voudrait nous manipuler à l’insu de notre plein gré qu’on ne s’y prendrait pas autrement. Des ’humeurs’ précédentes montrent que je ne suis pas particulièrement sarkoziste mais je trouve dommage que le quotidien qui s’affiche comme une référence en France se livre à ce genre de petites tricheries.