Mamimadi

Mamimadi

 
Le port    Histoire    Océan    Sciences    La Turballe    Paysages    Les vieux    La plage    Les jeunes    Réchauffement    Nuisances    Ecologie    Pollutions    Urbanités    Errances     ( ... )

Entrée perso sur la toile

Humeurs anciennes

La buissonnette

Mamiphotos

Mamividéos

Mamiblog

Mamitree

Mamiloc

lundi 5 novembre 2007

Condamné ...

Si les oiseaux se cachent pour mourir, les bateaux ne le peuvent pas. L’agonie de certains se prolonge jusqu’à l’indécence, lorsqu’il est décidé par exemple de les maintenir en état de survie sur les rond-points d’entrée des bourgs côtiers. D’autres se décomposent tout doucement dans les estuaires, les vasières, les plages écartées, lentement, trop lentement peut-être si on leur demandait leur avis. D’autres encore sont livrés aux griffes des machines à euthanasier, disloquer, broyer, éliminer définitivement l’inutile définitif. Et puis d’autres comme celui que je viens de trouver sur mon chemin sont posés sur le bûcher commun et attendent l’allumette comme le condamné attend la seringue, la honte de l’exhibition en plus.

Une brève au hasard :

vendredi 27 novembre 2009

Actu(s)

L’AFP a des correspondants un peu partout, collecte les informations des micro et macrocosme et les revend très cher aux journaux dont les journalistes les mettent en forme. Le résultat bien entendu est que toute la presse affiche les mêmes infos au même moment, seul l’emballage différant de l’un à l’autre. Heureusement, la plupart des journaux n’a plus de sous ; certains renoncent à puiser au pot commun, mettent leurs journalistes en veille active, les envoient sur le terrain comme des chasseurs et non plus seulement comme des témoins d’événements rapportés par d’autres. Bref, ces travailleurs de l’actu nous proposent leur actu. C’est tout bon pour la diversité et contre la pensée unique. Oui ?