Mamimadi

Mamimadi

 
La Turballe    Errances    Souhaits    Horizons    Les jeunes    Regrets    Nuisances    Résolutions    Réchauffement    Paysages    Lamentable    Formidable    Campagne    Coûts et douleurs    Souvenirs     ( ... )

Entrée perso sur la toile

Humeurs anciennes

La buissonnette

Mamiphotos

Mamividéos

Mamiblog

Mamitree

Mamiloc

lundi 18 février 2008

Mont réduit

Je n’aurais peut-être pas dû y retourner. J’en avais gardé un souvenir de gamin, quelque chose de grandiose, comme un géant de granite posé sur la vase (*) pointant sa flèche vers le ciel. J’en avais des nouvelles par les amis étrangers de passage en Bretagne qui se faisaient une obligation d’aller y voir et qui en ramenaient des descriptions grandes comme ça. Les médias en parlaient régulièrement pour ses performances sur le plan de la fréquentation touristique, pour les marées qui l’assaillent - dit-on - à la vitesse d’un cheval au galop, pour la vase impudente qui l’assiège et qu’on ne sait trop comment chasser ...

La vase était bien présente hier encore, mais le rocher m’a paru plus petit entre l’immense uniformité du sol gris et l’uniforme immensité du ciel bleu. La flèche de l’abbaye m’a semblé posée comme une tentative d’intercession définitivement vaine de l’Archange entre Hommes et Dieu. Les ruelles sentaient le propre, les commerces respiraient la prospérité, les visiteurs paraissaient contents. Une bien belle journée, pas plus.

(*) Eh oui, déjà ...

Une brève au hasard :

mercredi 28 octobre 2009

Relax

L’abîme paraît plus profond quand il est vu de la cime, n’est-ce pas ? Peut-être également la dépression est-elle d’autant plus abyssale que la pression a été proche des sommets supportables. Qu’en pensent les travailleurs dont les ’unes’ actuelles dressent des portraits oppressés ? Ce que chacun peut éprouver plus communément est la sensation bizarre d’émerger - dans une verte clairière, sur une plage de sable rose, sur le bleu d’un eau sereine, ...- après une période de turbulences nécessitant l’investissement de toutes [1] les ressources physiques et psychiques disponibles. Relax max, que du bonheur ! Pourvu que ça ne dure pas ...

Notes

[1] Du moins est-ce l’impression qu’on peut avoir et, dans ce domaine comme dans beaucoup d’autres, c’est l’impression qui compte. Non ?