Mamimadi

Mamimadi

 
Souhaits    Les jeunes    Errances    Souvenirs    Paysages    Histoire    Réchauffement    Sciences    La plage    Lamentable    Coûts et douleurs    Pratiques    Campagne    Urbanités    Pollutions     ( ... )

Entrée perso sur la toile

Humeurs anciennes

La buissonnette

Mamiphotos

Mamividéos

Mamiblog

Mamitree

Mamiloc

lundi 5 mai 2008

Téléprésence

L’être humain est avant tout un être avec les autres, par les autres, et même parfois pour les autres (mon Dieu que c’est bien dit !).

- "Bein t’es où ?"
- "bjr sava ?"
- "Vous avez 13 ami(e)s"
- "Et toi, c koi ton avatar ?"

Portables, sms, facebook, second life, ... les "nouvelles technologies" ont enclenché une débauche communicationnelle capable de tisser la toile d’univers relationnels d’un genre nouveau.

Apparemment solitaires devant leurs petits et grands écrans, une majorité de jeunes et quelques moins jeunes sont désormais en relation permanente avec leur environnement humain, au delà de la présence physique, dans une sorte de "halo communicationnel" (*).

Téléprésent, entre présence et absence, chacun sait qu’il est joignable et peut joindre en permanence un élément de sa toile ; que, même lorsqu’il dort, les messages continuent de lui parvenir, que son avatar ou son profil témoignent de son existence.

Faut-il s’en plaindre ou s’en réjouir ? Sans doute ni l’un ni l’autre. Dabord parce que c’est comme ça et qu’il vaut mieux accepter le temps qu’on a plutôt que de tenter de vivre en dehors. Et puis surtout parce qu’à l’exemple de beaucoup de bonnes choses dont la consommation excessive est nocive, la modération et l’équilibre sont les ingrédients indispensables pour que ces liens nouveaux ne soient pas des chaînes.

(*) Selon les termes de Bruno Devauchelle

Une brève au hasard :

samedi 1er août 2009

Feu de bois

Le feu de bois, un des principaux facteurs de pollution : (Le Monde)

"La combustion du bois tous secteurs confondus (domestique, industriel et collectif) représente jusqu’à 77 % des émissions nationales d’hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), 27 % des particules PM10 et même 40 % pour les plus fines (PM2,5) qui sont aussi les plus dangereuses. C’est aussi respectivement 22 et 21 % des émissions de composants organiques volatiles (COV) et de monoxyde de carbone".

Ma question idiote du jour : les feux de forêt sont-ils pris en compte dans le terme "tous secteurs confondus" ?

Mon observation non moins idiote : mais tout pollue, mon bon monsieur, tout !