Mamimadi

Mamimadi

 
Horizons    Formidable    La Presqu’île    La plage    Les vieux    Résolutions    Réchauffement    Les jeunes    Lamentable    Les Turballais    La Turballe    Nuisances    Le port    Coûts et douleurs    Souvenirs     ( ... )

Entrée perso sur la toile

Humeurs anciennes

La buissonnette

Mamiphotos

Mamividéos

Mamiblog

Mamitree

Mamiloc

lundi 26 mai 2008

Cahiers de textes

Il paraît que l’utilisation des cahiers de textes numériques est programmée pour 2010. Vous savez, ces cahiers qui traînent sur le bureau du prof dans chaque classe et qui doit être renseigné par chaque enseignant après son heure de cours. On doit y retrouver le contenu du cours, les travaux donnés aux élèves, les sujets des contrôles, enfin tout ce qui permet aux inspecteurs d’inspecter, à l’administration d’administrer, aux absents accidentels de rattraper le temps perdu, aux parents de suivre les avancées de leurs jeunes, aux profs eux-mêmes de savoir où ils en sont (dans l’ordre de l’utilisation véritable :-). Bref, c’est un document important.

Il n’est pourtant correctement renseigné que par les profs très scrupuleux ou bien ceux qui attendent avec impatience l’inspecteur par lequel passent toutes les promotions. Parce qu’il est difficile de prendre quelques minutes sur son temps de cours pour recopier ce qui est bien souvent dans l’ordinateur perso du prof. Parce que ce cahier de textes est dans la classe alors que le cours se fait parfois ailleurs, parfois pour une partie des élèves regroupés dans une option. Parce que les élèves ne le consultent jamais, que les parents n’y ont pas accès et que l’administration ne s’y intéresse que pour faire valoir un règlement assez stérile.

Le cahier de texte numérique, accessible "en ligne", dans un espace sécurisé de l’Internet, c’est autre chose ! Le prof peut y noter son travail, son planning, sa "progression" de n’importe où, y compris de chez lui, devant sa tasse à café. Les parents peuvent suivre le travail de leurs jeunes, savoir quels travaux ils ont à réaliser avant d’aller devant leur console de jeux ou chez leur petit(e) copin(e). L’administration fait ce qu’elle veut et les inspecteurs de même, comme dab.

Rien que du bonheur pour 2010 ? Sur le papier, oui (un comble, pour une virtualisation !). Encore faudra-t-il que les profs considèrent l’ordinateur comme ils ont considéré longtemps leur stylo : le vecteur le plus efficace de leur communication écrite. Affaire à suivre ...

Une brève au hasard :

dimanche 10 mai 2009

Faux-tireurs

Il y a ceux qui ont compris : Jacques-Yves à son époque, Nicolas, Yann (à moins que ça ne soit Bertrand ?), et les autres. Les premiers ne cessent de décrire aux seconds les magnifiques contrées dont ils voudraient leur interdire l’accès. "Voyez comme c’est beau, comme j’y suis bien ... Mais n’y venez pas, c’est trop fragile. Savourez simplement mais pleinement la chance que je vous donne de pouvoir nous admirer, la nature et moi, moi dans la nature".

Sans doute les mises en garde de "ceux qui ont compris" sont-elles justifiées, mais j’aimerais personnellement qu’elles soient enveloppées autrement, sans donner l’impression qu’ils sont les seuls à avoir compris. Oui ?