Mamimadi

Mamimadi

 
Ecologie    Campagne    Histoire    Souhaits    Coûts et douleurs    La Turballe    Les jeunes    Pollutions    Les vieux    Pratiques    Lamentable    Urbanités    Nuisances    Regrets    Résolutions     ( ... )

Entrée perso sur la toile

Humeurs anciennes

La buissonnette

Mamiphotos

Mamividéos

Mamiblog

Mamitree

Mamiloc

lundi 22 septembre 2008

Ya pas l’feu !

Bein, bon … Les vacances des retraités sont sur leur fin, mais c’est les vacances ! Le temps alloué à l’ordinateur et l’accès au web étant restreints, l’humeur hebdomadaire est restée dans l’espace synaptique baignant les quelques neurones subsistant dans la tête de votre serviteur et n’ont pu s’étaler sur la toile. À bientôt !


Voili, voilou ... J’eus dû écrire "À tout de suite" ! Il a suffi d’un dernier rush prolongé du sud vers le nord, de la douceur relative vers une fraîcheur non moins relative, de la vie de bohème vers une vie plus assise sur ses racines, de la chasse aux impressions à la construction des souvenirs.

"Mai-ai-son" ! Quoi de neuf ? Courrier, courriel, nouvelles, quelques derniers fruits dans le jardin, petit patapon ronronne, c’est toké. La carte est déjà dans son lecteur pour y cracher les photos à voir, revoir devant l’itinéraire, sélectionner en oubliant l’inutile, recadrer pour coller à ce qui a été vu, nettoyer des encombrants souvent laids, ranger dans les tiroirs informatiques, exposer les meilleures ou les plus significatives sur quelques étagères réticulaires ...

Une brève au hasard :

mercredi 17 décembre 2008

Tout contre

Manifestations contre Devaquet proposant d’élargir les compétences des universités, contre Balladur et son CIP proposant d’imposer un salaire minimum de 80% du SMIC pour le premier emploi, contre Luc Ferry proposant d’accorder - encore - plus d’autonomie aux universités, contre Fillon proposant une dose de contrôle continu au Bac, contre de Villepin proposant un CPE susceptible de faciliter l’insertion professionnelle des jeunes, contre Darcos proposant des solutions aux problèmes récurrents de l’enseignement secondaire. Tous ont retiré leurs propositions de réforme ou de loi. Mais comment diable ce grand Charlemagne a-t-il pu imposer l’école à tous ? Parce qu’il ne l’a pas proposé ?