Mamimadi

Mamimadi

 
Le port    Ecologie    Histoire    Souhaits    Paysages    Formidable    Les vieux    Les jeunes    La Turballe    La plage    Goûts et couleurs    Réchauffement    Coûts et douleurs    Souvenirs    Nuisances     ( ... )

Entrée perso sur la toile

Humeurs anciennes

La buissonnette

Mamiphotos

Mamividéos

Mamiblog

Mamitree

Mamiloc

lundi 13 octobre 2008

Bibliophiles

La lecture publique de la Bible en continu à Rome est une bonne idée. Chacun devrait avoir lu ces textes venus d’une tradition dont nous avons hérité quoi que nous pensions, que nous nous en réjouissions ou que nous le regrettions. Le commentaire de l’événement que je viens de lire m’inspire quelques remarques :

- Des représentant des quatre grandes confessions invités au lancement de l’événement, seul le rabin de Rome a décliné l’offre. No comment (et ceci en est un :-)

- Les auditeurs se sont bousculées lorsque les lecteurs étaient des célébrités et ont été plutôt rares lorsqu’ils étaient des "gens ordinaires". Bible ou spectacle ? Les deux sans doute pour ceux qui aiment joindre l’utile à l’agréable.

- Les lecteurs des heures de la nuit étaient, eux, des gens ordinaires. Les oiseaux de nuit que sont majoritairement les célébrités sont-ils venus les écouter ?

- La semaine de lecture a débuté un dimanche et s’est terminée le dimanche suivant par la lecture de l’Apocalypse. La symbolique ne s’y retrouve pas : six jours de création divine, puis un septième jour de repos divin, et, sans délai, l’apocalypse avec tambours et trompettes ?

Une brève au hasard :

vendredi 17 octobre 2008

Toute trouvée

Une étude - américaine, of course - aurait montré que la recherche sur l’Internet stimule chez les personnes âgées des zones du cerveau "contrôlant le processus de décision et de raisonnement complexe". Bien. Il faut donc que je m’y mette si je veux entretenir mes petits circuits en voie d’extinction. Mais chercher quoi ? Je sens qu’en amont d’une décision de recherche, je vais devoir développer tout un raisonnement justifiant cette décision ... Et alors, je pourrais donc me dispenser de la recherche elle-même, docteur ?