Mamimadi

Mamimadi

 
Regrets    Horizons    Coûts et douleurs    Urbanités    Errances    Océan    La Turballe    Réchauffement    Formidable    Paysages    Ecologie    Campagne    Lamentable    Souhaits    Le port     ( ... )

Entrée perso sur la toile

Humeurs anciennes

La buissonnette

Mamiphotos

Mamividéos

Mamiblog

Mamitree

Mamiloc

lundi 8 décembre 2008

Douche de Gauss

En prenant ma douche quotidienne, voilà qu’une drôle de question m’assaille : les durées de mes différentes douches suivent-elles une distribution gaussienne ?

Que les méchants ne rient pas, que les gentils ne s’inquiètent pas : je m’explique.

Je fais les mêmes gestes tous les jours, depuis bien longtemps, des années et des années, sinon davantage :

- Ouverture du robinet, attente que l’eau soit à la bonne température (la durée est fonction de la saison, forcément).

- Saut dans la baignoire (la vigueur du saut dépend de la forme, bien entendu), petit réglage éventuel du thermostatique.

- Mouillage du poil, du bon et du mauvais pour que la journée soit bonne et surtout pour que le tout soit bien préparé aux applications des détergents détersifs (et lycée de Versailles).

- Application du shampooing (mon Dieu que je déteste ce nom qui pourrait être plus joliment et plus authentiquement shampoo ...), massage plus ou moins long du cuir de moins en moins chevelu (bein oui, shampoo viendrait de l’hindi "masser", alors faut rentrer dans le jeu, et puis cette prise de tête matinale est une entrée en conscience plus ou moins difficile de la journée qui s’ouvre ...), rinçage rapide et fermeture du robinet.

- Application du savon liquide, pas celui qui met un temps fou à sortir du flacon dès qu’il n’est plus plein mais celui que le poussoir éjecte sans attendre et dans la quantité souhaitée ; côté droit avec la main gauche, côté gauche avec la main droite, tout partout avec les deux mains, lever du pied droit, lever du pied gauche.

- Réouverture du robinet pour un rinçage soigné et copieux dont la durée dépend de paramètres qui restent à définir tels que la fatigue, l’humeur, le temps-devant-soi...

- Fermeture du robinet par une décision digne d’une étude psychanalytique : quel est le petit grain de pensée plus ou moins consciente qui pousse à la décision d’en finir avec ces instants agréables ?

- Serviettage et sortie de la baignoire, toutes choses effectuées rapidement, la décision de passer à autre chose ayant déjà été prise comme dit précédemment.

Top chrono ! Un peu moins de six minutes et vingt-huit secondes aujourd’hui. Quel dommage de n’avoir pas enregistré les durées de mes douches depuis que je les pratique. J’aurais pu répondre à quelques questions fondamentales : suivent-elle la fameuse courbe en cloche ? avec quel écart-type ? avec quelles dérives dans le temps ? Et surtout : quelle signification donner à ces dérives quant à ma santé ? Physique et psychique (mais pour cette dernière, se poser ce genre de questions est déjà révélateur, non ?

Une brève au hasard :

mercredi 14 mai 2008

Dur, dur ...

Le PAF de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours m’ayant aidé à confectionné le début de la généalogie de ma famille, je me suis enquis d’ un autre logiciel capable de l’exposer sur la Toile. Après quelques recherches et beaucoup d’hésitation, j’ai téléchargé, décompressé, installé, uploadé un outil tout aussi marqué philosophiquement puisque venu du monde "libre", vous savez, ces gens gentils qui disent confectionner des programmes informatiques pour le plaisir, le leur et le nôtre (certains peinent à garder trop longtemps leurs habits d’altruistes quand la monnaie trébuche et sonne à leur porte ;-). Las ! Une fois la maison laborieusement édifiée sur le web, un vilain bug (bogue) m’a empêché d’y entrer et j’ai dû la raser avant de me mettre à la recherche d’un nouveau prêt-à-montrer réticulaire. Dur, dur ...