Mamimadi

Mamimadi

 
Résolutions    Nuisances    Réchauffement    Les Turballais    Histoire    Lamentable    Campagne    Océan    La Turballe    Errances    Pratiques    Souvenirs    Coûts et douleurs    Goûts et couleurs    Les jeunes     ( ... )

Entrée perso sur la toile

Humeurs anciennes

La buissonnette

Mamiphotos

Mamividéos

Mamiblog

Mamitree

Mamiloc

lundi 22 décembre 2008

Talk-shows



- Monsieur, je trouve que votre livre est mauvais.
- Pardon ? Mon livre est mauvais ?
- Je ne dis pas qu’il est mauvais, je dis que je le trouve mauvais.
- Comment pouvez-vous le trouver mauvais, vous ne l’avez pas lu, vous ne pouvez pas en avoir eu le temps.
- Inutile d’avaler le plat entier pour le trouver mauvais.
- Vous prenez-vous pour un palais ? un nez ? un expert ? Qui vous connaît ? Qu’avez-vous écrit, vous ? Quelles qualités avez-vous pour juger mon livre ?
- Parce que vous destinez vos livres aux seuls académiciens ? Si vous passez en boucle sur les radios et les plateaux télé, c’est bien pour les vendre en masse, non ? Pensez-vous que l’acheteur lambda ne jugera pas votre livre ? Qu’il n’en n’a pas les moyens ? Qu’il n’osera pas ? Ou bien même qu’il ne le lira pas, se contentant de l’offrir à quelqu’un qui le posera sur l’étagère de son salon pour faire mode ?

Perso, je ne suis pas spécialiste en quelque domaine que ce soit, mais je trouve que bien peu de "talk-shows" visant à promouvoir une œuvre renseignent objectivement et exhaustivement. Ou bien l’opération relève d’une flagornerie plus ou moins affichée du côté intervieweur, ou bien l’interviewé s’y transforme rapidement en hérisson agressé. Il semble en effet difficile au premier de malmener ce qui fait la manne de son fond de commerce et quasiment insupportable au second de voir critiquer des créations qui lui ont demandé tant de temps, tant d’efforts, tant d’investissement de sa personne ... quand il ne s’agit pas d’assister à la mise au grand jour de l’arnaque cachée sous la couverture.

Paradoxalement, c’est justement à cause de ces difficultés que les talk-shows peuvent être intéressants, dans la mesure où ils exposent l’auteur davantage que l’œuvre. Pour le meilleur comme pour le pire ...

Une brève au hasard :

dimanche 17 février 2008

Prise de langues

J’adore les débats sur la chose politique, pas vous ? Pour tenter de cerner les compétences de nos dirigeants et aspirants-dirigeants, tenter de comprendre leurs décisions, intentions ou absence de tout ça, bref pour tenter de savoir à quelle mayonnaise ils m’invitent à participer. Je suis pourtant trop souvent déçu par leurs façons justement de battre cette mayonnaise, à coups de langue de bois, à grands coups de gueules enchevêtrées, prisonnières de leurs masques de circonstance. Les personnes ne se révèlent sans doute pas au travers des petites lucarnes, mais les habits dont elles se parent - leurs personnalités politiques affichées pour l’occasion - sont trop souvent inquiétants.