Mamimadi

Mamimadi

 
Pollutions    Horizons    La Presqu’île    Campagne    Regrets    Sciences    Réchauffement    Ecologie    Nuisances    Paysages    Les Turballais    Souhaits    Coûts et douleurs    Le port    Résolutions     ( ... )

Entrée perso sur la toile

Humeurs anciennes

La buissonnette

Mamiphotos

Mamividéos

Mamiblog

Mamitree

Mamiloc

lundi 9 mars 2009

faismesdevoir.com

J’en connais plus d’un et d’une qui seront déçus du renoncement de www.faismesdevoirs.com. Non, je ne pense pas aux élèves qui veulent avoir des bonnes notes à tout prix et qui devront se débrouiller autrement, ni aux parents qui tarabustent leurs enfants jusqu’au traumatisme pour qu’ils s’engouffrent dans les voies dites royales et devront conserver la cravache en main plutôt que de mettre la main au portefeuille. Je pense aux profs ...

Le métier de prof est une succession de grands plaisirs émaillés de petits déplaisirs dont, justement, l’énorme [1] quantité d’heures passées en correction des devoirs "faits à la maison". Contrairement aux devoirs "surveillés" qui peuvent être bien plus qu’un contrôle et donnent la possibilité de mieux connaître l’élève, les devoirs "à la maison" n’ont même jamais constitué une preuve de travail ou de compétences personnelles d’un élève, les parents ou les petits copains pouvant prendre part au travail. Leur donner une note dans ces conditions relève de la pure hypocrisie qu’on retrouve malheureusement un peu partout dans notre pauvre système scolaire qui exige des résultats quantifiables, moyennables, etcétérables ... [2]

Si donc, chaque élève avait la possibilité de puiser intégralement les résultats des devoirs demandés par ses profs sur internet, la correction de ces "travaux" ne pourrait renseigner que :

  • sur l’équipement informatique de la famille (mais les établissements fournissent un accès au web)
  • sur la capacité de l’élève à s’en servir (mais parents, frères, sœurs et petits copains peuvent s’en charger)
  • sur la motivation de l’élève qui tient à avoir des bonnes notes (même avec toutes les possibilités, certains peuvent laisser tomber au profit d’activités plus ludiques)
  • sur l’honnêteté de l’élève (mais à ce niveau, ça mérite la médaille du travail avant l’heure)

Et alors il conviendrait de renoncer à ces devoirs "à la maison" et de trouver enfin le système d’évaluation de la progression de chaque élève dont on parle régulièrement et dont on dit tout aussi régulièrement que, décidément non, ça ne le fera jamais aussi commodément qu’une note au dessus d’un vingt.

[1] Proportionnellement au reste

[2] Un élève ne progresse pas s’il s’améliore en dehors de toute notation, mais non, mais non !

Notes

[1] Proportionnellement au reste

[2] Un élève ne progresse pas s’il s’améliore en dehors de toute notation, mais non, mais non !

Une brève au hasard :

vendredi 12 février 2010

Civilique

Civil :

  • Qui concerne les citoyens.
  • Poli, courtois.

Civique :

  • Relatif aux citoyens.

Relatif :

  • Qui se rapporte à.

Alors, que préférez-vous ? Le service civil ou le service civique ? Personnellement, mes préférences vont à "civil" qui me semple introduire de la courtoisie dans une citoyenneté qui en a bien besoin. Et vous ?