Mamimadi

Mamimadi

 
Sciences    Lamentable    La plage    Réchauffement    Souhaits    Goûts et couleurs    Résolutions    Errances    Pollutions    Histoire    Le port    Les jeunes    La Presqu’île    Souvenirs    La Turballe     ( ... )

Entrée perso sur la toile

Humeurs anciennes

La buissonnette

Mamiphotos

Mamividéos

Mamiblog

Mamitree

Mamiloc

lundi 7 septembre 2009

Tice et ardoises

"Quelle place pour les TICE à l’école ?". C’est le titre d’une énième publication traitant de ces trop fameuses technologies de l’information et de la communication dans l’enseignement. Trop fameuses parce qu’on en parle trop comme de la nouvelle Arlésienne - toujours à venir, sans cesse espérée - alors qu’elles sont déjà là, dans l’école et dans les familles, prêtes à servir de vecteur d’information et de communication au service de l’enseignement.

Se demande-t-on sans cesse quelle est la place de l’oralité dans l’enseignement ? du cahier et du stylo ? des médias écrits, parlés, télévisuels ? de l’ardoise ? ... Autant d’outils éventuellement utiles à un enseignant à certains moments de son enseignement, en fonction de son cours, de sa classe, de sa perception plus ou moins clairement définissable du meilleur outil à installer entre lui et chacun de ses élèves.

On n’utilise plus l’ardoise dans les classes. Si ? On pourrait pourtant mettre à profit à l’occasion son caractère éphémère, ludique, à la fois instantané comme la parole et silencieux comme il convient dans une classe, bien propre à stocker instantanément une courte production de chaque élève et à la divulguer tout aussi instantanément de chacun vers tous.

Halte-là, les TICE sont là ! Elles motivent les élèves quand il en est besoin, elles permettent d’aller plus vite quand c’est nécessaire, elles encouragent la collaboration quand elle est utile, elles améliorent l’apprentissage de la lecture et de l’écriture de certains jeunes, elles permettent l’accès à la culture en voie de numérisation globale (merci Google :-), elles risquent même de pallier les fermetures de classes pour cause de H1N1 ...

Les profs qui n’utilisent pas les TICE sont peut-être les mêmes qui n’utiliseraient pas l’ardoise. Parce que sortir les ardoises perturberait le cours (l’attention générale quitte la personne du prof au tableau), ferait perdre du temps (il faut sortir les ardoises et les craies et expliquer ce qu’on va en faire), et que le résultat attendu paraîtrait inférieur à celui obtenu par d’autres pratiques bien rodées. Bref, pour ces profs-là, l’ardoise comme les TICE n’a pas trop sa place dans leurs pratiques.

Faut-il le regretter ? Sans doute. Les TICE étant un outil supplémentaire à la disposition des enseignants, il est dommage que chacun ne sache pas l’utiliser, au moins de façon à savoir s’en passer à bon escient ...

Une brève au hasard :

dimanche 27 mai 2007

Vous dites ?

Entendu à la radio, et donc à vérifier :

- Faire le plein de votre 4x4 en éthanol, carburant dit "propre" suppose la consommation de 200 kg de maïs, par exemple, soit l’équivalent énergétique de la consommation d’un homme "normal" en ... une année.
- Il faudrait doubler la production agricole mondiale bien avant la fin de ce siècle pour nourrir de façon basique la population de notre petit globe.