Mamimadi

Mamimadi

 
Horizons    Errances    Résolutions    Sciences    Pollutions    La plage    Histoire    Océan    Formidable    Regrets    Réchauffement    Les jeunes    Nuisances    Coûts et douleurs    Urbanités     ( ... )

Entrée perso sur la toile

Humeurs anciennes

La buissonnette

Mamiphotos

Mamividéos

Mamiblog

Mamitree

Mamiloc

lundi 28 septembre 2009

Naturel ?

Pratiquer le camping, c’est un peu se retourner vers la nature sinon s’en retourner à la nature. Un peu. De moins en moins semble-t-il.

Le vert et le bruissement des forêts, le bleu et le grondement de l’océan sont un peu moins authentiques derrière les barrières du confort. On ne pratique la tente qui si elle est solidement adossée à la caravane ou au camping-car sans lesquels rien ne serait possible. Eau, électricité, chauffage, piscine, lave-linge, télévision, wifi, … sont autant d’écrans installés entre les sens et l’essence du camping qu’est la nature.

Le confort étant de plus encombrant et fragile, le camping est devenu statique. On campe sans décamper pendant toute la période prévue pour l’immersion naturelle. Et comme l’habitude est également un élément de confort, caravanes et camping-cars sont installés, sinon sur un terrain de camping habituel, du moins dans un environnement habituel.


Le jour n’est pas encore levé sur ce coin de Hollande où ma petite caravane s’est posée en cette fin de septembre. La lampe électrique éclaire le clavier de mon ordinateur. Un sympathique souffle d’air chaud réveille l’atmosphère intérieure un tantinet frisquet. Après une douche bien chaude minutée à 6 minutes et 15 secondes, je vais sans doute pouvoir m’installer ‘en terrasse’ sous le soleil naissant et déguster mon petit café du matin en contemplant les installations voisines devenues clairsemées dès les premiers frissons automnaux. Et puis, le temps permettant, après un passage à la piscine, je placerai ces quelques lignes sur les ailes du wifi qui devraient les emmener jusque sur la toile globale parfois si futile.

Une brève au hasard :

lundi 24 août 2009

Caca de là

En cette période de concentration estivale, les WC publics sont pris d’assaut et le choix de sa cuvette préférée se limite au choix de la cuvette libre. En ce qui me concerne, et sans préjuger de la propreté trouvée une fois la porte refermée, je ferais des kilomètres pour éviter les cuvettes "à la Turque", je me satisfais des cuvettes ordinaires, de préférence côté "Dames" pour être à peu près certain de ne pas succéder à un "pisseur debout", et je me précipite sur les locaux "Handicapés" pour profiter de l’espace et, généralement, du petit lave-main. Et vous ?