Mamimadi

Mamimadi

 
La Turballe    Les vieux    Nuisances    Formidable    Errances    Souvenirs    Campagne    Horizons    Souhaits    Goûts et couleurs    Coûts et douleurs    La plage    Réchauffement    Ecologie    Les Turballais     ( ... )

Entrée perso sur la toile

Humeurs anciennes

La buissonnette

Mamiphotos

Mamividéos

Mamiblog

Mamitree

Mamiloc

lundi 18 janvier 2010

Hexagonal

Le Français moyen - que je ne suis pas [1] - est râleur, jamais content, prompt à se mettre en grève pour gêner le plus possible d’autres français moyens comme lui. Sa culture générale est moyenne, très moyenne ; il lit peu, préfère "Les cht’is" à "Sous le soleil de Satan" et TF1 à Arte, fuit les auditoriums pour s’agglutiner dans les stades de foot, ... et tutti quanti. Il n’aime pas voir les étrangers chez lui et renâcle à les observer chez eux, admet difficilement d’avoir à parler une langue étrangère. Il achète pourtant beaucoup hors de l’Hexagone, mais en fermant soigneusement les yeux sur la mention "Made in ..." pour mieux crier que les entreprises françaises ne fournissent pas assez de travail ou de rémunération.

Bref, vous aurez compris que je n’apprécie pas particulièrement les comportements de ce Français moyen là ni donc la coloration particulière qu’il donne à la France. On peut donc être Français et même se sentir Français sans apprécier particulièrement tous les aspects du pays et de ses occupants. C’est même peut-être à ça qu’on pourrait reconnaître un "bon" citoyen, à une capacité de critiquer révélant son implication dans la vie de la nation. Les promoteurs du grand débat national sur l’identité française pourraient y trouver un élément de satisfaction : l’identité nationale est en train de se construire autour de leur initiative. De "Je suis Français, moi, monsieur, et je n’ai pas à le prouver !" à "Je suis citoyen du monde, que le monde vienne chez nous !", les cafés du commerce bruissent en effet de réactions bien françaises ...

Notes

[1] Si vous en trouvez un, présentez-le moi, merci

Une brève au hasard :

jeudi 9 juillet 2009

Désobéisseurs

   Mais que répondent les profs "désobéisseurs" à leurs élèves désobéissants ? Acceptent-ils qu’ils transgressent les règles nécessaires à la bonne progression de chaque élève à l’intérieur du bon fonctionnement de la classe ? Que répondraient-ils aux élèves qui leur diraient "Votre enseignement ne me convient pas, je vous somme d’en changer" ?
   Car je ne mets pas davantage de distance entre certains jeunes bien conscients de leur "élevage" et leurs "éleveurs" qu’entre le prof certes bien conscient des problèmes de terrain et les autorités quand même élues et/ou désignées pour assumer le bien-être de l’ensemble des citoyens.
   Le meilleur des profs doit utiliser au mieux les outils issus du fonctionnement démocratique de la société, même s’ils ne sont pas les meilleurs. Non ?

Une humeur au hasard :

lundi 25 juin 2007

Bouillie neuronale

Que croire, que penser ? Les informations nous arrivent, se télescopent, s’enchevêtrent dans nos petites têtes sans que nous soyons toujours bien (...)

 

Les humeurs, c'est du passé


Les humeurs de janvier


- 2000
- 2001
- 2002
- 2003
- 2004 : 1 2 3 4
- 2005 : 1 2 3 4
- 2006 : 1 2 3 4 5
- 2007 : 1 2 3 4 5
- 2008 : 1 2 3 4 5