Mamimadi

Mamimadi

 
La plage    Pollutions    Les Turballais    La Presqu’île    Regrets    Réchauffement    Errances    Urbanités    Les vieux    Paysages    Goûts et couleurs    Coûts et douleurs    Horizons    Nuisances    Campagne     ( ... )

Entrée perso sur la toile

Humeurs anciennes

La buissonnette

Mamiphotos

Mamividéos

Mamiblog

Mamitree

Mamiloc

lundi 22 février 2010

Marianne empruntée

La maternité est un événement exceptionnel.
  • Le grand emprunt aussi.

La maternité est un grand projet qui a vocation à épanouir la famille et qui construira les liens nécessaire à l’installation durable du bonheur entre ses membres.
  • Le grand emprunt est un grand programme qui a vocation à enrichir le pays et qui financera des investissements dans des secteurs d’avenir [...].
Quelque peu pléonasmique mon bon monsieur : un investissement ne préparant pas l’avenir est une gabegie, n’est-ce pas ?
En conclusion, s’il est permis de douter du bon goût qui consiste à associer la "pureté cristalline" de la maternité avec les contingences de l’argent odorant, sonnant et trébuchant, on ne doute pas que la campagne publicitaire en faveur de ce grand emprunt d’état ne soit le pied, à la fois pour ses promoteurs politiques et pour ses confectionneurs.
  • "Voyez ce que nous allons faire avec vos sous", disent les premiers.
  • "Ne vous focalisez pas sur le million d’euros que l’opération va nous rapporter", disent les seconds.

Une brève au hasard :

dimanche 3 juin 2007

Edenique, nique

Je vais en faire baver plus d’un(e) : imaginez le soleil qui se lève sur les marais, temps hyper-clair, petite brise presque douce, des oiseaux un peu partout sur l’eau miroitante des oeillets (les oeillets où les paludiers récoltent le sel, pas les fleurs, allons !), mouettes un peu ballotes, fines aigrettes, hérons patapons ... vous y êtes ? Humez-vous ces délicieuses exhalaisons libérées par toutes ces plantes, ces fleurs encore humides de leur nuit et soupirant d’aise sous les ardeurs solaires ? Oui ? Bien ! Et maintenant, imaginez votre serviteur, pédalant sur le macadam souple et pas choucrouteux pour un sou dans ce petit éden matinal ... Allez, revenez sur terre, à la dure réalité de vos existences ... c’est pour moi que ça baigne !

Une humeur au hasard :

lundi 16 juillet 2007

Peau de chagrin

La mer n’est plus ce qu’elle était. D’immensément plane et abyssale jusqu’aux brumes et aux ténèbres , elle est devenue ronde et pelliculaire à la (...)

 

Les humeurs, c'est du passé


Les humeurs de février


- 1999 : 1 2 3 4 5 6
- 2000
- 2001
- 2002
- 2003
- 2004 : 1 2 3 4
- 2005 : 1 2 3 4
- 2006 : 1 2 3 4
- 2007 : 1 2 3 4
- 2008 : 1 2 3 4 5
- 2009 : 1 2 3 4 5
- 2010 : 1 2 3 4 5