Mamimadi

Mamimadi

 
Les Turballais    La Turballe    Horizons    Les vieux    Goûts et couleurs    Pratiques    Urbanités    Le port    Histoire    La plage    Sciences    Formidable    Résolutions    Coûts et douleurs    La Presqu’île     ( ... )

Entrée perso sur la toile

Humeurs anciennes

La buissonnette

Mamiphotos

Mamividéos

Mamiblog

Mamitree

Mamiloc

lundi 17 mai 2010

Pigeon volé ?

Un "technicien" a demandé à venir chez moi aujourd’hui pour étudier la faisabilité d’une installation de panneaux photovoltaïques [1]. Faisabilité matérielle et financière, ça va de soi ... Et là je me dis que l’état de mon toit et de mes locaux doit être bien accessoire pour lui, qu’il doit bien être quasi certain de pouvoir les poser ses panneaux et que finalement c’est moi qu’il vient voir, moi et mon carnet de chèques.

Ma méfiance naturelle est pourtant hésitante devant l’idée de vendre de l’électricité à notre fournisseur historique quelque peu monopolistique et d’inverser ainsi le sens des courants, électrique et monétaire. C’est une perspective amusante, non ?

Et puis, enchaînement matinal de perspectives obligeant, pourquoi ne pas oser aller plus loin en taillant les mêmes croupières aux autres grands monopoles énergétiques ? Il doit bien être possible de récupérer quelques centaines de mètres cubes de méthane de mes rejets organiques trop vite précipités dans le tout-à-l’égout. Bien possible également de fabriquer quelques hectolitres de biodiesel, biogazole ou autre diester à partir du colza que je pourrais produire dans mon jardin si fertile. Non ? Au bout de mon rêve éveillé, je m’étonne qu’aucun technicien n’ait demandé à venir chez moi voir la faisabilité matérielle et financière de tels projets. De l’audace, messieurs ! Et ne craignez pas avant l’heure que les pigeons se mettent à penser ...

Notes

[1] Je n’aime pas ce mot un peu pédant et pas très logique : pourquoi ne pas parler de panneaux photoélectriques puisqu’on parle ainsi de leurs cousins, les panneaux thermoélectriques ?

Une brève au hasard :

samedi 14 mars 2009

De poche à poche

Titres :

  • "Le taux de TVA sur la restauration sera réduit après l’accord conclu à Bruxelles"
  • "Face aux déficits, la hausse des impôts paraît inéluctable"

Résultat : même si les prix des restaurateurs baissent, je ne suis pas sûr que le nombre de leurs clients augmente beaucoup ... Si ?

Une humeur au hasard :

lundi 19 mai 2008

Pub et PAF

Qu’importe la pub à la télé, à la radio, dans les journaux, sur internet si elle permet d’accéder aux informations qui vont permettre de se construire (...)

 

Les humeurs, c'est du passé


Les humeurs de mai


- 1999 : 1 2 3 4 5 6
- 2000
- 2001
- 2002
- 2003
- 2004 : 1 2 3 4 5
- 2005 : 1 2 3 4 5
- 2006 : 1 2 3 4 5
- 2007 : 1 2 3 4
- 2008 : 1 2 3 4
- 2009 : 1 2 3 4
- 2010 : 1 2 3 4 5