Mamimadi

Mamimadi

 
Ecologie    Pratiques    Coûts et douleurs    Histoire    Résolutions    Errances    Paysages    Réchauffement    Lamentable    Horizons    Regrets    La Turballe    Les vieux    Formidable    Pollutions     ( ... )

Entrée perso sur la toile

Humeurs anciennes

La buissonnette

Mamiphotos

Mamividéos

Mamiblog

Mamitree

Mamiloc

lundi 21 juin 2010

Service !

Non, les employés ne sont pas au service du directeur, les salariés au service du patron, les citoyens au service du maire, les paroissiens au service de l’évêque, ... Non, non et non ! Ils sont tous, subordonnés et hiérarchie, dans le même sac (de nœuds souvent), le même panier (de crabes parfois), la même galère (généralement), au service de leur travail commun, de leur mission commune, de leur conditions ou de leurs convictions partagées. Quelle raison d’être peut-on attribuer au chef si ce n’est d’aider les exécutants dans la réalisation de ce pour quoi ils sont dans le groupe ? Il est lui aussi au service ...

Évidence ? Pas sûr ! Les manifestations socialo-politiques seraient moins fréquentes si le sentiment d’être "dans le même bateau" était plus répandu ; les incompréhensions hérétiques et contre-productives seraient moins nombreuses si les prés carrés se défendaient moins à force de coups de barre mais à force de compétences et d’attentions. Non ?

Les organigrammes représentant une société m’ont toujours donné des boutons. Vous savez, ceux qui placent par exemple le directeur là, tout en haut, puis le sous-directeur, le chef d’équipe, le responsable d’atelier, et enfin le petit ouvrier, chargé d’obligations et de règles. Ou bien encore ceux qui placent le pape en haut de la feuille, puis l’évêque, puis le curé, puis l’humble paroissien tout en bas, imprégné d’obéissance aux étages supérieurs.

Je rêve de voir un jour des organigrammes reflétant que la bonne santé d’un groupe commence par sa tête, que de la qualité de la tête dépend la stabilité de la base : la tête en bas soutenant le corps à bout de bras [1]. Oui ?

Notes

[1] Il m’est arrivé de vouloir présenter l’équipe pédagogique d’un établissement scolaire en inversant la pyramide qui mène du proviseur aux profs ; sociologiquement incorrect !

Une brève au hasard :

samedi 26 décembre 2009

Vache à lait

Les ruminants rotent et contribueraient ainsi pour 50% aux gaz à effet de serre provenant de l’agriculture qui contribuerait elle-même pour 20% à la production totale, transports, industrie, logement, énergie réunis. Les vaches et moutons élevés pour leur viande n’étant qu’une qu’une (petite ?) partie des animaux roteurs, ils pourraient ainsi produire, disons ... quelques pour-cents de la production globale des GES. Sachant de plus que les gaz rotiques viennent de la transformation d’une herbe qui aura préalablement fixé le dioxyde de carbone, éminent réchauffeur de planète, il apparaît inutile de donner mauvaise conscience à des Français qui ne mangent que 370 grammes de viande de boucherie par semaine et qui, de toute façon, ont bien besoin de vaches à lait. Non ?

Une humeur au hasard :

lundi 6 septembre 2010

Debout !

La rentrée est faite, les ouvriers œuvrent, les cadres encadrent, les employés s’emploient, les élèves s’élèvent ... L’idée d’aider l’école à (...)

 

Les humeurs, c'est du passé


Les humeurs de juin


- 1999 : 1 2 3 4 5 6
- 2000
- 2001
- 2002
- 2003
- 2004 : 1 2 3 4
- 2005 : 1 2 3 4
- 2006 : 1 2 3
- 2007 : 1 2 3 4
- 2008 : 1 2 3 4
- 2009 : 1 2 3 4 5
- 2010 : 1 2 3 4