mamimadi

Bof !

lundi 12 mai 2014, par jacky hérigault

Avant trente ou quarante ans l’humanité aura vraisemblablement fait un grand bond en arrière. Elle est en train de prendre son élan, elle court, accélère sous les yeux ahuris de tous les éléments un peu lucides qui la composent. Tous ceux qui veulent bien ne pas se voiler la face et détourner leur attention de "Money Drop, "Plus belle la vie" ou des guignoleries de Pujadas savent que le dérèglement climatique est quasi inévitable et qu’il aura été généré par la dite humanité dans sa grande folie.

Pénurie d’eau potable, décroissance économique, migrations de population et conflits armés, inondations et érosions des terres habitées, brouillage de la carte des maladies et pathologies endémiques, extinctions d’espèces animales et végétales ... Pour quatre petits degrés de plus sur le globe qui la supporte, notre pauvre humanité va sauter dans un enchevêtrement de catastrophes auprès desquelles la crise économique dont on nous rebat les oreilles actuellement pour dissimuler des tonnes d’incompétences passera pour roupie de sansonnet.

Certains disent qu’il n’est pas trop tard pour briser l’élan déjà pris, qu’il suffirait que tout le monde isole mieux, se chauffe moins, circule et consomme moins et mieux dans tous les domaines, que tous les pays n’utilisent plus les énergies fossiles que sont le gaz, le pétrole et le charbon, que tous les agriculteurs, forestiers et industriels changent radicalement leurs pratiques de productions. Bref, il suffirait que tout le monde se mette d’accord sur tout ce qui permettrait de briser l’élan infernal, la défaillance d’un seul frein mettant en péril l’efficacité des autres.

Je ne voudrais pas paraître pessimiste, je le suis : je pense que ça n’est pas gagnable sans intercession miraculeuse. Alors que la communauté internationale ne parvient pas à se mettre d’accord sur des tas de conflits de bas étage (qui font parfois des milliers de morts, quand même !), alors que Dupont persiste à délaisser le bus pour sa toute belle cross-over et que Durand préfère investir dans un home-cinéma que dans une deuxième épaisseur de laine de verre, on ne peut imaginer l’humanité aller dans le même bon sens que sous l’action d’un vigoureux vent de sagesse. Venu d’où ? Dieu seul le sait !

Un commentaire ?

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0