mamimadi
Accueil du site > les humeurs > Véritas véritatum

Véritas véritatum

lundi 1er novembre 2010, par jacky hérigault

Toute vérité est-elle bonne à dire ?
 
J’en connais qui s’introspectent en réunion sur un telle question [1] :
  • Dire la vérité est un devoir
  • Faut être authentique
  • Oui, mais en prenant des gants
  • Non, pas toujours, ça dépend
  • Faut garder son petit jardin privé
  • ...
Et bien moi je dis :
  • NOOOOON !
  • Bein pourquoi ?
  • Parce que !
 
Bouche cousue, alors ?
 
"Seul le silence est grand, tout le reste est faiblesse", a dit le poète.
  • Pour qui se prend-il celui-là ?
  • Il n’a rien à dire !
 
 La langue de bois, sinon ?
 
Pourquoi pas ? Il doit bien exister sur Facebook un groupe pour la réhabilitation de ce grand polisseur de relations sociales ?
  • "Bonjour madame !" (En vérité, j’en ai rien à cirer de la qualité de la journée de cette dame !)
  • "Votre candidature m’intéresse, jeune homme, mais certains pensent que vos capacités ne sont pas en adéquation avec les caractéristiques très spécifiques du poste que nous envisageons de pourvoir." (Faites pas l’affaire, mon vieux. Bye !)
On voit bien [2] que le souci d’adoucir au maximum le bois de la langue mène à la fatigante logorrhée et au capillotractage souvent pénible.
 
 
 Alors quoi ?
 
Alors rien ! Tout bêtement parce qu’il n’y a rien à dire. Pas une vérité saisissable et exposable. Même celle-ci qui se voudrait de chêne pur et dur ... Alors, chuuut !
 

Notes

[1] Que dis-je, une question ? Un questionnement ! Une problématique !

[2] Xyloglossie également de ma part puisque, selon toute vraisemblance, vous n’auriez rien perçu sans ma remarque. Si ?

Un commentaire ?

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0