mamimadi

Gazouillis

vendredi 4 février 2011

"Je tweete soir et matin, je tweete sur mon chemin ...", le chemin tracé sur le web que Trénet n’a pas connu. Je tweeete ... je tweeeete ... Enfin j’essaie, pour voir, pour tester, pour comprendre comment ça marche, quel intérêt. Ça dévore du temps et de l’énergie. Je ne sais pas si mes capacités vieillissantes tiendront, si mon espace-temps rétréci de retraité suffira. Ils doivent être nombreux, les twitter-addicts qui gazouillent au travail, un coup d’oeil sur l’écran entre deux coups de téléphone, un post entre deux piqûres, un re-tweet comme la clope déstressante, et un follow de plus comme une gâterie gourmande !
 
Pas déçu pour l’instant : la toile est riche de ses petites araignées laborieuses. Bons mots, petites idées et grandes pensées fusent, s’étalent et rejaillissent en continu sur un océan tristounet. Le jeu consiste à trouver les perles dans le sable, la palourde dans la vase, tout en contribuant soi-même au buzz, au bruit de fond de temps à autre, en fonction de l’humeur, du temps qu’il fait et du temps qu’on a. Allez, je m’en vais tweeter !
 
Sous mes yeux ce matin, par exemple :
  • C’est vendredi aujourd’hui, pas envie de travailler du tout...
  • Dormir, c’est vraiment trop couette !!! 
  • Le miroir me sert surtout à voir ce que je ne veux pas montrer
  • Tony Meilhon présumé coupable ; malheureusement, Laëtitia coupable à coup sûr.
  • Dans certains pays, ceux qui autorisent les lapidations publiques dilapident aussi les fonds publics.

1 Message

Répondre à cette brève

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0