Une (petite) voix dans la Presqu'île

Petit noir

13/11/2023

Salut Dédé, tu vas bien ? Déjà le nez dans ton journal ? Quelles nouvelles ?… Bonjour Kévin, un petit noir comme dab… Ah oui, t’es sans doute sur le projet de loi sur les immigrés, ils ont pas autre chose à faire ! Ils réussiront jamais à empêcher ça, tu crois pas ? Trop de monde veut venir chez nous. De partout. Trop de guerres, trop de catastrophes, trop de folies ! Trop de jeunes aussi. Ils voient bien sur leurs télés, sur internet comment on vit et ça leur donne envie, forcément… Bouh ! Il est chaud ton café Kévin ce matin !

Tu dis rien Dédé… t’en pense pas moins sans doute ? Tu vas pas croire, j’ai entendu quelque part que l’immigration augmentait aussi parce que l’avion s’est démocratisé, si si ! Faudrait peut-être qu’ils augmentent les billets d’avion et plus besoin de loi. C’est fou, non ?

Bon, d’un autre côté, ceux qui arrivent à venir chez nous même sans papiers, ils font le travail qu’on veut plus faire, geler ou transpirer dans le bâtiment, sur les routes ou sur les ponts, travailler à des heures impossibles dans les cuisines, à ramasser les poubelles, au service des gens, tout ça. Enfin, pas tous, ceux qui veulent et qui peuvent. Tiens, même les curés, ils nous viennent d’Afrique maintenant…

Encore un petit noir Kévin s’il te plaît, j’ai bien besoin de ça pour me remonter le moral !

Bein non, je rigole…

Tu vois Dédé, je pense même à deux petites choses que le gouvernement n’a pas pensé. D’abord, ceux qui disent que l’immigration augmente la voyoucratie peuvent ramasser leurs kärcher :parce que si notre bonne société ne se droguait pas yaurait pas les grandes mafias qui attirent les pauvres comme des mouches, tu crois pas ? Yaka responsabiliser les gens de chez nous qui achètent leurs paradis artificiels avec des sous qui font l’enfer des autres, non ?

Ça t’en bouche un coin, hein ? Je vais même plus loin. Je sais pas comment ils ont fait mais il y a des immigrés qui sont chez nous avec leur famille, avec des enfants comme les Français n’en font plus, les cons qui ne pensent même pas à leurs retraite ! Et d’autres qui ont laissé leur famille en Afrique ou ailleurs et qui envoient souvent une bonne partie de leur paye chez eux. Tu crois pas que c’est quelque chose à encourager quand on cherche à améliorer la vie des gens chez eux pour qu’ils viennent pas en masse chez nous, et que les sous envoyés d’état à état restent trop souvent dans des poches déjà pleines ?

Pas bavard aujourd’hui le Dédé ! Ton café a refroidi… Ils sont pas d’accord avec moi dans ton journal ? Fais voir… Ah bah ! t’es dans la nécro, tu cherches un nom ? N’empêche, on en reparlera, de l’immigration, forcément.