Une (petite) voix dans la Presqu'île

Monnaie time

04/12/2023

 Jacky mon ami, t’as pas l’impression que tous les petits biens que nous possédons nous bouffent trop de temps ? Moi, vous me connaissez, dès que le train des paradoxes passe à proximité, j’y saute. Voyons ça…

 Eh bien non, on ne verra pas ! Après plus de trois heures d’agitation neuronale embrouillée et stérile où le temps, les biens, les petits sous se tiraient la bourre, j’ai trouvé idiot de continuer de perdre du temps à disserter sur la perte de temps. Même les images utilisées jadis en cours de Physique n’ont pu démêler le sac de nœuds que je m’étais finalement construit. Pourtant, comparer le sac des richesses contenant le temps et les biens au sac des énergies paraissait prometteur, l’analogie étant complétée par l’introduction dans les dits sacs des agents de transfert, l’argent pour les richesses, l’électricité (par exemple) pour le second.

 Tant pis. J’ai écouté la voix qui me soufflait Jacky mon ami, tes divagations sont vaines, tu n’en sortiras pas, tes élucubrations pseudo scientifiques n’intéresseront personne de toute façon. Je me suis alors surpris à rêver que j’étais pauvre de tout, sauf de temps. Avoir du temps et rien d’autre pour le consommer. Le rêve, quoi !… Mais quel ennui cauchemardesque serait ce temps passé dans un désert matériel ! Je me suis bien vite réinstallé toutes affaires cessantes dans mon petit bureau, devant mon bon vieil ordinateur, pour construire un cours nouveau à l’humeur de cette semaine. C.Q.F.D.