mamimadi 2011-2015
mamimadi 2007-2011
mamimadi 1999-2007
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 12 janvier- Je voeux !
. 5 janvier- Bonne Année

Les temps sont difficiles pour les sites dits "collaboratifs" qui doivent laisser quelques portes ouvertes ou possibles à ouvrir pour fonctionner : les petits plaisantins mal intentionnés se font un plaisir de les ouvrir ou de les enfoncer.

Après 15 ans de d'usage de cette forme pas vraiment justifiée dans son cas, mamimadi revient à la bonne vieille interface classique.

Bonnes lectures !


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

19 janvier - Vous êtes Charlie ?

Vous êtes Charlie ? Je suis Jacky ... Je ne me sens pas bien dans la peau de Charlie, ni dans ses pages. Je suis bien sûr touché par ce qui s'est passé chez Charlie. C'est horrible. Deux Charlie ? Bien sûr que j'appréciais certaines des caricatures de Charlie. Pas toutes. Évidemment que la Nation est agressée, que les valeurs de la République sont attaquées. Plus que jamais ? Et pour toutes ces évidences le spectacle du peuple réuni autour de ses dirigeants m'a paru réconfortant, tous ces Charlie anonymes réunis dans le souffle du Grand Charles derrière le petit François, quand même un peu moins Charlie, lui.

Mais l'émotion est une chose et la raison en est une autre, toutes deux pas forcément incompatibles, seulement complémentaires et nécessaires l'une à l'autre. On peut craindre que l'émotion des Charlie n'étouffe leur part de raison, ne les contraigne qu'à la peur, l'urgence et l'acceptation de solutions radicales ou inappropriées. L'équipage d'un navire - image utilisée récemment par notre Président sur le pont du Charles-de-Gaulle - doit être préparé avant la survenue du gros temps sous peine que l'urgence et la peur ne conduisent à des manoeuvres aux conséquences dramatiques.

Bon, c'est bien beau tout ça, mais que serait donc pour le bateau France la recette capable de le préparer aux navigations tourmentées dans les eaux intégristico-terroristes ? Beaucoup de gens compétents y ont pensé, forcément, mais on peut craindre que ces gens-là ne soient pas les consultants les plus sollicités par un personnel politique davantage impliqué dans le court terme de leur parcours personnel que dans la longue assistance à la formation citoyenne du peuple. Pourquoi pas moins de militaires dans les opérations extérieures et plus d'éducateurs et de garde-fous dans nos frontières ? Pourquoi pas moins de vente d'armement et davantage de technologie médicale, logistique, informatique ? Pourquoi pas moins de prisons-pourrissoires et davantage de peines réellement sanctionnantes et rééducatives ? Pourquoi tant d'argent, nerf de la guerre mais également artère de la paix - investi là plutôt qu'ici ? La liste des choix est longue, n'est-ce pas ?

On peut rêver qu'un jour les manifestations de foules brandissant les panneaux "Je suis Charlie"auront été rendues inutiles par des bulletins placés au fond des urnes par des citoyens sur le front desquels on pourra imaginer écrit : "Je suis Citoyen". Non ?

Lutin