mamimadi 2011-2015
mamimadi 2007-2011
mamimadi 1999-2007
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 17 mai- Mystère pictural
. 10 mai- Sujets de bac
. 3 mai- Fan de "Niet !"
. 26 avril- Toys in
. 19 avril- Tristes obsèques
. 12 avril- Départ différé
. 5 avril- Tous piqués ?
. 29 mars- De l'art et des mots
. 22 mars- Pie 7 et prés carrés
. 15 mars- Jaillissements déplacés
. 8 mars- Vies communicantes
. 1er mars- Grains de sel
. 22 fécrier- Le sel de la vie
.15 février- La vie à vue
. 8 février- Rapport à la fiiiibre
. 1er février- En finir avec la covid
. 25 janvier- Échanges étranglés
. 18 janvier- Voile impudique
. 11 janvier- Anormalitude
. 4 janvier- Pic de tension
. 28 décembre- Les chants de Noël
. 21 décembre- Le complexe du médiocre
. 14 décembre- L'arme des pleurs
. 7 décembre- Vaccinez-vous !
. 30 septembre- Vivre l'absence
. 23 novembre- Demi-oranges divines
. 16 novembre- À toi
. 9 novembre- Des cendres
. 2 novembre- Fin de vie
. 26 octobre- Tristesse
. 19 octoble- Scipio
. 12 octobre- Le temps de l'avant
. 5 octobre- Les mains du salut
. 28 septembre- Marronniers
. 21 septembre- Jardin sociétal
. 14 septembre- Vingt-deux ans
. 7 septembre : Seul avec l'alter
. 31 août- Bruits et bruit
. 24 août- Chère gratuité
. 17 août- Je dirai malgré tout...
. 10 août- Moi et le monde
. 3 août- La raison masquée
. 27 juillet- Râler, convaincre, ignorer
. 20 juillet- Nuances, citoyens !
. 13 juillet- La nature maîtrisée
. 6 juillet- Anniversaire
. 29 juin- La chute
. 22 juin- Omniconvaincus
. 15 juin- Covidosceptiques
. 8 juin- Compétences
. 1er juin- R(é)ouvrir


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

24 mai - Un printemps pour toi

Météo avril 2021

Météo, vents      Le printemps n'a pas été très ordinaire cette année, tu aurais dû voir ça ! Quelques aubes de gel tardif, quelques semaines de vent d'est dépourvu de pluies, une ou deux pointes de chaleur dans un ensemble plutôt froid...

      La végétation a fait avec, comme elle sait le faire et comme tu le savais bien, toi pour qui ces mois ont toujours été des temps de préparation. Remise en forme des jardinières, tailles diverses, acquisitions de plantes nouvelles, semis des tomates dont tu faisais un challenge chaque année.

Tamaris      Le tapis de verdure s'est maintenant épaissi, piqueté de pâquerettes à l'ouverture encore timide dans l'avancement de la journée. Les camélias ont déjà perdu la plupart de leurs pétales et l'immense glycine déploie actuellement son feuillage pour accueillir la seconde floraison.

      Et tu sais quoi ? Les roses des rosiers dont tu étais si fière pointent leurs couleurs comme jamais auparavant et devraient être magnifiques. Bien mieux : des promesses de pommes et de figues sont apparues sur nos plantations d'il y a plusieurs années et dont nous désespérions. Et, plus étonnant sinon plus important, le frêle tamaris s'est enfin fendu de la petite efflorescence rose tant attendue...

      Tu aurais dû, tu n'as pas pu. La succession de tes printemps s'est arrêtée avant celui-ci. Trop tôt. La nature prend son temps, indépendamment du temps que nous avons à vivre, c'est bien là son ordinaire...

Lutin