mamimadi 2011-2015
mamimadi 2007-2011
mamimadi 1999-2007
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 31 mai- Objets inanimés...
. 24 mai- Un printemps pour toi
. 17 mai- Mystère pictural
. 10 mai- Sujets de bac
. 3 mai- Fan de "Niet !"
. 26 avril- Toys in
. 19 avril- Tristes obsèques
. 12 avril- Départ différé
. 5 avril- Tous piqués ?
. 29 mars- De l'art et des mots
. 22 mars- Pie 7 et prés carrés
. 15 mars- Jaillissements déplacés
. 8 mars- Vies communicantes
. 1er mars- Grains de sel
. 22 fécrier- Le sel de la vie
.15 février- La vie à vue
. 8 février- Rapport à la fiiiibre
. 1er février- En finir avec la covid
. 25 janvier- Échanges étranglés
. 18 janvier- Voile impudique
. 11 janvier- Anormalitude
. 4 janvier- Pic de tension
. 28 décembre- Les chants de Noël
. 21 décembre- Le complexe du médiocre
. 14 décembre- L'arme des pleurs
. 7 décembre- Vaccinez-vous !
. 30 septembre- Vivre l'absence
. 23 novembre- Demi-oranges divines
. 16 novembre- À toi
. 9 novembre- Des cendres
. 2 novembre- Fin de vie
. 26 octobre- Tristesse
. 19 octoble- Scipio
. 12 octobre- Le temps de l'avant
. 5 octobre- Les mains du salut
. 28 septembre- Marronniers
. 21 septembre- Jardin sociétal
. 14 septembre- Vingt-deux ans
. 7 septembre : Seul avec l'alter
. 31 août- Bruits et bruit
. 24 août- Chère gratuité
. 17 août- Je dirai malgré tout...
. 10 août- Moi et le monde
. 3 août- La raison masquée
. 27 juillet- Râler, convaincre, ignorer
. 20 juillet- Nuances, citoyens !
. 13 juillet- La nature maîtrisée
. 6 juillet- Anniversaire
. 29 juin- La chute
. 22 juin- Omniconvaincus
. 15 juin- Covidosceptiques


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

7 juin - Chemins faisant

      Il vous est sans doute arrivé d'avoir envie d'aller quelque part sans savoir précisément où ? Vous prenez alors votre voiture, votre vélo ou bien encore vos bonnes vieilles chaussures de rando et vous partez... Une fois le mouvement amorcé, le déséquilibre installé, il faut bien continuer et donc initier un début d'itinéraire vers quelque chose qui n'existe pas encore mais qui se dessine progressivement, se précise au fil des pas, des tours de pédales ou des pressions sur l'accélérateur. Et puis, à un moment, l'évidence apparaît au bout de l'interrogation en forme d'euréka : et si j'allais voir l'avancement des travaux du port de La Turballe ? la vue proposée par la grande marée d'aujourd'hui sur la baie de Pen-Bé ? les douces folies du "poète-ferrailleur" du côté de Ploërmel ?

      Ainsi en est-il parfois de ce petit billet hebdomadaire, alors que les humeurs font défaut ou bien, au contraire, que leur foisonnement en complique le choix. Il faut poser les doigts sur le clavier et partir... Le choix se dessine alors au gré des virages du neurone de service. Les alignements hésitants des mots initiaux deviennent l'entame du parcours final.

      Le cheminement de cette semaine aura été une observation rapide du chemin lui-même, un peu à la façon de celui du poète déjà cité dont les réalisations incitent principalement au questionnement sur le cheminement cérébral de leur créateur.

Poète ferrailleur

Lutin