mamimadi 2011-2015
mamimadi 2007-2011
mamimadi 1999-2007
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 16 mars- Fessée effacée ?
. 9 mars- Fatale méprise
. 2 mars- Humeur de Hummer
. 23 février- Rafale de mots
. 16 février- La machine humaine
. 9 février- Lire et compter
. 2 février- Nonagénaire
. 26 janvier- La coupe était vide
. 19 janvier- Vous êtes Charlie?
. 12 janvier- Je voeux !
. 5 janvier- Bonne Année

Les temps sont difficiles pour les sites dits "collaboratifs" qui doivent laisser quelques portes ouvertes ou possibles à ouvrir pour fonctionner : les petits plaisantins mal intentionnés se font un plaisir de les ouvrir ou de les enfoncer.

Après 15 ans de d'usage de cette forme pas vraiment justifiée dans son cas, mamimadi revient à la bonne vieille interface classique.

Bonnes lectures !


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

23 mars - Il y aura ...

    Cette semaine, j'ai envie de rapprocher deux choses qui n'ont en commun que le fait de commencer à me peser grave.

    La première est le teasing démesuré affiché par de plus en plus d'émissions de télévison du genre de celle que je n'ai pas pu voir hier soir pour cause de réaction allergique trop violente, "Les pouvoirs extraordinaires du corps humain". Le spectateur a droit pendant de longues, trop longues minutes à la présentation pompeuse du sommaire : "Dans cette émission, nous vous montrerons ...", "Ce soir vous pourrez voir ...", ... Et même chaque rubrique ne peut être lancée sans un nouvel assaut de "Dans cette partie, vous serez surpris ...", "Vous ne manquerez pas d'être étonnés ...", ... Installé dans mon petit fauteuil, tout prêt à recevoir l'information attendue, j'ai envie de crier aux personnages qui me saoûlent de leurs annonces que c'est bon, qu'ils me montrent enfin, qu'ils me donnent à voir, me surprennent, m'étonnent !

    Ma deuxième allergie est plus bénigne et ne dessert que leurs auteurs, du moins dans mon petit esprit si fragile. Elle est un peu, sinon du même ordre, du moins dans la même lignée que la précédente puisqu'il s'agit de la propension des grands utilisateurs de médias - et du personnel politique en particulier - à ne pas dire simplement les choses mais à dire qu'il y a des choses à dire. Vous aviez remarqué vous aussi ? Notre Président François est un adepte forcené de la chose : "Il y a un attentat qui s'est produit ...", "Il y a des élections qui vont avoir lieu ...", ... Disgrâcieux et inutile, ce "il y a" semble procéder de la temporisation nécessaire au bon alignement des neurones de celui qui le profère. Je me souviens d'un prof de français de ma jeunesse invitant ses élèves à faire la chasse aux "il y a" presque obligatoirement suivis des caquetants et inélégants relatifs "qui, que" dans leurs dissertations. Même lorsque "il y a" peut avoir un certaine utilité comme dans "Il y a des chômeurs qui ..." pour signifier que tous les chômeurs ne sont pas concernés, il est possible de parler de "Certains chômeurs ..." par exemple.

    Allez, tout bien pesé, les causes de mes petites éruptions ne sont pas si graves. (Il y a) Juste de quoi contenter les sodomiseurs de diptères, n'est-ce pas ?

Il y a ...


Notes :

  1. teasing n'est pas français, et l'employer n'est pas convenable, pas encore, mais son entrée dans le dictionnaire se fera bien un jour, comme son petit cousin strip-tease
     
  2. la majuscule fait défaut à notre gentille jeune Hollandaise, mais l'image est gravée grave et la minuscule lui va si bien ...

Lutin