mamimadi 2011-2014
mamimadi 2007-2010
mamimadi 1999-2006
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 15 juin- Quoi d'neuf ?
. 8 juin- Bricolage
. 1er juin- Les petits plus
. 25 mai- Démopublique
. 18 mai- Parano
. 11 mai- Des stats
. 4 mai- Expliquez !
. 27 avril- Convaincre
. 20 avril- L'eus-tu cru ?
. 13 avril- L'esprit libre
. 6 avril- Questions de bac
. 30 mars- Génér'Hic
. 23 mars- Il y aura ...
. 16 mars- Fessée effacée ?
. 9 mars- Fatale méprise
. 2 mars- Humeur de Hummer
. 23 février- Rafale de mots
. 16 février- La machine humaine
. 9 février- Lire et compter
. 2 février- Nonagénaire
. 26 janvier- La coupe était vide
. 19 janvier- Vous êtes Charlie?
. 12 janvier- Je voeux !
. 5 janvier- Bonne Année

Les temps sont difficiles pour les sites dits "collaboratifs" qui doivent laisser quelques portes ouvertes ou possibles à ouvrir pour fonctionner : les petits plaisantins mal intentionnés se font un plaisir de les ouvrir ou de les enfoncer.

Après 15 ans d'usage de cette forme pas vraiment justifiée dans son cas, mamimadi revient à la bonne vieille interface classique.

Bonnes lectures !


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

22 juin- Feuilles de liaison

   On peut imaginer que la tentation est grande pour un homme politique de décider en fonction de ses goûts personnels, voire même pour se faire plaisir. C'est peut-être d'autant plus vrai pour un maire qui doit supporter quotidiennement les résultats de ses décisions, comme chacun de ses administrés. "Dire que la circulation en sens unique que je viens de faire adopter m'oblige à ce détour inconfortable pour me rendre de chez moi à la mairie !"

Il paraît raisonnable de penser que les convictions et préférences d'un maire n'interviennent que dans l'exercice déjà bien difficile de l'arbitrage entre les besoins et les goûts de chacun et de tous à la fois, de chaque concitoyen dans sa vie perso et de l'ensemble dans son fonctionnement global.

Encore faut-il que le pouls de la population puisse être pris, qu'on lui propose donc des moyens d'expression qu'elle pourra utiliser devrait-elle s'en donner de la peine. Les feuilles d'information ne vont toujours que dans un sens, souvent pour vanter l'action municipale, et même si le meilleur des maires passe beaucoup de temps aux comptoirs des bars locaux ou sur les podiums des animations associatives, les "remontées" en sont très limitées, négligeant les allergiques aux bars et aux associations.

À l'ére du numérique - voire du surnumérique - et de l'internet quasiment pour tous et parvenu jusque dans la poche des adeptes du téléphone intelligent, on pourrait croire disposer des moyens permettant la création de "feuilles de liaison" ascendantes régulières ou même de liens analogues aux pokes facebookiens, permanents et instantanés, pour signaler une difficulté, une anomalie ou - rêvons un peu - une satisfaction, un petit ou grand bonheur ...

Après-demain, peut-être ?

Lutin