mamimadi 2011-2014
mamimadi 2007-2010
mamimadi 1999-2006
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 22 juin- Feuilles de liaison
. 15 juin- Quoi d'neuf ?
. 8 juin- Bricolage
. 1er juin- Les petits plus
. 25 mai- Démopublique
. 18 mai- Parano
. 11 mai- Des stats
. 4 mai- Expliquez !
. 27 avril- Convaincre
. 20 avril- L'eus-tu cru ?
. 13 avril- L'esprit libre
. 6 avril- Questions de bac
. 30 mars- Génér'Hic
. 23 mars- Il y aura ...
. 16 mars- Fessée effacée ?
. 9 mars- Fatale méprise
. 2 mars- Humeur de Hummer
. 23 février- Rafale de mots
. 16 février- La machine humaine
. 9 février- Lire et compter
. 2 février- Nonagénaire
. 26 janvier- La coupe était vide
. 19 janvier- Vous êtes Charlie?
. 12 janvier- Je voeux !
. 5 janvier- Bonne Année

Les temps sont difficiles pour les sites dits "collaboratifs" qui doivent laisser quelques portes ouvertes ou possibles à ouvrir pour fonctionner : les petits plaisantins mal intentionnés se font un plaisir de les ouvrir ou de les enfoncer.

Après 15 ans d'usage de cette forme pas vraiment justifiée dans son cas, mamimadi revient à la bonne vieille interface classique.

Bonnes lectures !


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

29 juin- 150 ans

Les 150 ans de La Turballe

   La Turballe vient tout juste de mettre les petits plats dans les grands pour fêter ses 150 ans et certains n'ont pas tardé à mettre les pieds dans le plat pour critiquer l'importance de la dépense mise dans le couvert.

   Il est certain que toutes les occasions sont bonnes pour faire vibrer la fibre locale, ajouter de l'animation dans la cité et tenter d'y faire venir un peu de la richesse du monde extérieur. Il est non moins certain que c'est bien l'argent du contribuable que la municipalité investit dans un événement dont il faut alors espérer des retours à la hauteur des attentes émotionnelles, ludiques ou économiques de la population.

150 ans de La Turballe

   Outre les opposants systématiques aux choix de la municipalité, la part sceptique et raisonnable de la population peut douter du bien-fondé de l'importance de la dépense publique. Ceux qui sont imprégnés de la relativité du temps et de l'artificialité de son comptage mettent une valeur toute relative et artificielle dans ces "150 ans" ; s'ils ont de plus la capacité improbable de mesurer les multiples besoins d'une commune, l'ordre des priorités, l'enchaînement des actions pour une évolution satisfaisante ou pas trop déplaisante pour tous, ils inclineront vers une modération générant et soutenant l'enthousiasme général sans aller jusqu'à l'ivresse et la gueule de bois d'après fête dérèglée.

Les 150 ans de La Turballe

   Perso, il n'y a pas photo, je suis plutôt du côté qui ne savent pas quoi trop penser de tout ça. Résolument sceptique, c'est bien sûr, plutôt raisonnable, vu le côté très raisonnable de mon compte en banque. Mais la non-photo se trouble de l'admiration envers ceux qui veulent bien s'occuper des affaires des autres, même si c'est en partie pour leur satisfaction propre et même si c'est avec mes sous. Alors, 150 ans ? Mais c'est bien sûr : 150 ans !

Les 150 ans de La Turballe

Lutin