mamimadi 2011-2014
mamimadi 2007-2010
mamimadi 1999-2006
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 6 juillet- Attaque cérébrale
. 29 juin- 150 ans
. 22 juin- Feuilles de liaison
. 15 juin- Quoi d'neuf ?
. 8 juin- Bricolage
. 1er juin- Les petits plus
. 25 mai- Démopublique
. 18 mai- Parano
. 11 mai- Des stats
. 4 mai- Expliquez !
. 27 avril- Convaincre
. 20 avril- L'eus-tu cru ?
. 13 avril- L'esprit libre
. 6 avril- Questions de bac
. 30 mars- Génér'Hic
. 23 mars- Il y aura ...
. 16 mars- Fessée effacée ?
. 9 mars- Fatale méprise
. 2 mars- Humeur de Hummer
. 23 février- Rafale de mots
. 16 février- La machine humaine
. 9 février- Lire et compter
. 2 février- Nonagénaire
. 26 janvier- La coupe était vide
. 19 janvier- Vous êtes Charlie?
. 12 janvier- Je voeux !
. 5 janvier- Bonne Année

Les temps sont difficiles pour les sites dits "collaboratifs" qui doivent laisser quelques portes ouvertes ou possibles à ouvrir pour fonctionner : les petits plaisantins mal intentionnés se font un plaisir de les ouvrir ou de les enfoncer.

Après 15 ans d'usage de cette forme pas vraiment justifiée dans son cas, mamimadi revient à la bonne vieille interface classique.

Bonnes lectures !


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

13 juillet- Le port

        Certaine personne de mon entourage me reprend véhémentement lorsque j'annonce un âge supérieur à celui que j'ai réellement. Elle pense vraisemblablement que je m'égare et qu'il convient de rectifier dare-dare une erreur susceptible de porter un grave préjudice à mon image ...

        La vérité est que je ne me trompe pas et que l'intention de me vieillir parfois auprès de certains interlocuteurs est bien consciente. Parce que 69 fait un plus joli dessin que 68 ou parce que le 10 de 70 ajoute de la couleur aux sexagénaires ? Par simple provocation peut-être ? Ou bien tout bonnement parce qu'être vieux me convient bien, finalement ?

        Il n'y a pas si longtemps, je me trompais vraiment lorsqu'on me demandait mon âge, le poussant inconsciemment de quelques crans comme si je me projetais déjà dans un état imaginable et bienveillant sinon prévisible et enviable. Pas heureux de vieillir, non, mais heureux même vieux, sans les impatiences si créatrices de la jeunesse, sans le stress si productif de la vie active, et même sans les incertitudes si stimulantes de l'âge dit mûr. La vieillesse, c'est la vie en voie de coagulation, mais c'est la vie, une vie qui reste à découvrir, à savourer avec une modération certes croissante, mais sans craindre désormais de laisser échapper une partie d'un gâteau dont les contours se précisent comme le port émergeant sous la brume.

Port sous la brume

Lutin