mamimadi 2011-2014
mamimadi 2007-2010
mamimadi 1999-2006
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 13 juillet- Le port
. 6 juillet- Attaque cérébrale
. 29 juin- 150 ans
. 22 juin- Feuilles de liaison
. 15 juin- Quoi d'neuf ?
. 8 juin- Bricolage
. 1er juin- Les petits plus
. 25 mai- Démopublique
. 18 mai- Parano
. 11 mai- Des stats
. 4 mai- Expliquez !
. 27 avril- Convaincre
. 20 avril- L'eus-tu cru ?
. 13 avril- L'esprit libre
. 6 avril- Questions de bac
. 30 mars- Génér'Hic
. 23 mars- Il y aura ...
. 16 mars- Fessée effacée ?
. 9 mars- Fatale méprise
. 2 mars- Humeur de Hummer
. 23 février- Rafale de mots
. 16 février- La machine humaine
. 9 février- Lire et compter
. 2 février- Nonagénaire
. 26 janvier- La coupe était vide
. 19 janvier- Vous êtes Charlie?
. 12 janvier- Je voeux !
. 5 janvier- Bonne Année

Les temps sont difficiles pour les sites dits "collaboratifs" qui doivent laisser quelques portes ouvertes ou possibles à ouvrir pour fonctionner : les petits plaisantins mal intentionnés se font un plaisir de les ouvrir ou de les enfoncer.

Après 15 ans d'usage de cette forme pas vraiment justifiée dans son cas, mamimadi revient à la bonne vieille interface classique.

Bonnes lectures !


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

20 juillet- Port cochon

      Je me suis laissé dire que les WC publics installés devant le port de La Turballe se trouvaient assez souvent dans un état plutôt cochon. Je ne saurais personnellement attester en ce sens, ayant ce qu'il faut à la maison et pouvant encore patienter les quelques minutes qui l'en séparent, mais, plus factuellement, on vient de me signaler l'impossibilté absolue de les utiliser pour un petit pipi d'enfant, ainsi condamné à souiller le caniveau entre deux voitures.

      Ça n'est pas bien, ça n'est pas convenable, ni pour les promeneurs piégés par un petit ou gros besoin inopiné, ni pour les enfants qui découvrent que le monde adulte peut se satisfaire d'immondices, ni pour les touristes qui découvrent une image pas très avenante de la cité turballaise. Le label "Petite cité de caractère" risquerait de lui être attribué sous le manteau, avec bien sûr un caractère peu flatteur.

      Alors quoi ? Alors, ou bien on ne met pas de toilettes à disposition du public, ou bien on en met et il faut tout faire pour qu'elles soient constamment propres. Ne pas en mettre revient à fournir un prétexte aux fouteurs de merde attitrés ou occasionnels et donc à s'exposer davantage aux incivilités malodorantes et poisseuses. Si la surveillance permanente et le nettoyage "prêt-à-partir" sont jugés trop onéreux, pourquoi ne pas proposer des toilettes automatiques et payantes, mais d'un péage assez raisonnable pour justifier une amende en cas de contournement pollueur ?

      Bien évidemment, l'idéal serait que l'espace public soit respecté par tous, mais seuls les utopistes peuvent croire encore en des progrès dans les comportements humains. Ou bien les intégristes dictatoriaux ...

Port cochon

L'eau courante nettoyait continûment les WC des Romains (Ici, à Timgad, en Algérie). Ils les pratiquaient de conserve, dans un volume unique. Une solution pour les maintenir propres ?

Lutin