mamimadi 2011-2015
mamimadi 2007-2011
mamimadi 1999-2007
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 25 mai- Surbooking ?
. 18 mai- La main aux fesses
. 11 mai- Verbicruciste
. 4 mai- Co-vide politique ?
. 27 avril- Navigation coronavirale
. 20 avril- la♪ la♪ la♪ lalère♪♪
. 13 avril- Quand pensez-vous ?
. 6 avril- Cérébralitudes
. 30 mars- Corona viré !
. 23 mars- Incivilité dangereuse !
. 16 mars- Incivilité dangereuse ?
. 9 mars- La pression
. 2 mars- Municipales
. 24 février- Convivialité.
. 17 février- Possiblement
. 10 février- Grain de vie
. 3 février- Oscillatoire ?
. 27 janvier- Harry Quebert
. 20 janvier- Surhumanité
. 13 janvier- GAFA
. 6 janvier- 20/20eux
. 30 décembre- Flèche brisée ?
. 23 décembre- Lacrima qui strie
. 16 décembre- Battre en retraite
. 9 décembre- Respectons-nous !
. 2 décembre- Galères
. 25 novembre- Charybde et Scylla
. 18 novembre- Doucherie
. 11 novembre- Cris en thème
. 4 novembre- RAM et ROM
. 28 octobre- Spamophobique
. 21 octobre- Les djeunes
. 14 octobre- Les zabeilles
. 7 octobre- Le      (*)
. 30 septembre- L'Art et ses Chapelles
. 23 septembre- Mon petit Ofpra pratique
. 16 septembre- Bande à part, sacrebleu !
. 9 septembre- Enthousiasmant et incertain
. 2 septembre- Trois breton·nantes
. 26 août- Trois fois un·e
. 19 août- Célibataires stigmatisés
. 12 août- Eurêka !
. 5 août- Connecté !
. 29 juillet- Fractalité !
. 22 juillet- Abus de pouvoir
. 15 juillet- Homéopathie
. 8 juillet- Prof et prof
. 1er juillet- J'ai 27 ans !
. 24 juin- London, the feedback
. 17 juin- Voyage en terre inconnue
. 10 juin- Sport de haut niveau


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

1er juin - R(é)ouvrir

      Doit-on dire réouvrir ou rouvrir ? Bizarrement, s'il faut bien parler de réouverture, il semble qu'il soit préférable de rouvrir que de réouvrir quand les plages, les bars et les cinémas ouvriront à nouveau leurs espaces au public.

      Vrai que je me plantais. Comme beaucoup de mes semblables vraisemblablement puisque si cela n'avait pas été le cas je m'en serais aperçu bien avant que l'affaire ne soit débattue sous mes yeux incrédules plantés devant l'écran de ma petite télé.

      A priori "réouvrir", même pas très joli à prononcer, est un peu moins laid que "rouvrir" aves ses trois "r" ramassés de façon plus compacte, et c'est bien la version que j'utiliserais si j'en avais le choix. Et puisqu'on parle de choix, pourquoi ne pas faire la tournée de ceux qui savent les choses sur le sujet puisque la langue française est riche de ces mots qui possèdent deux graphies, une règlementaire et une autre tolérée. Par exemple, vous ne me ferez jamais écrire "clé" pour décrire la clef qu'on introduit dans la serrure, tout juste dans dans les expressions composées où la clef n'a plus rien à faire avec le clavis latin : mot-clé, poste-clé, secteur-clé,...

      Le Petit Larousse en ligne, accessible d'un clic chez moi, est le premier qui me tombe sous la main. Il affirme l'existence de "réouvrir", avec ce bémol : "Attention, dans l’expression soignée, et en particulier à l’écrit, on emploie rouvrir et non réouvrir". "En particulier à l'écrit"... ce qui peut signifier que mon oreille voit juste et que mon œil s'y entend : réouvrir sonne mieux à l'oral et rouvrir fait plus rond à l'écrit.

      Il m'a fallu bien davantage de clics pour constater que l'Académie française ignore superbement l'emploi de réouvrir, sans en donner la raison comme, par exemple, dans sa rubrique "Dire, ne pas dire". Et c'est bien dommage parce qu'on aimerait savoir pourquoi un sort différent a été fait au verbe réouvrir et aux verbes réabonner, réactiver, réactualiser, réadapter, réadmettre, réaffirmer, réagir, réajuster (rajuster existe), réaligner, réaménager, réamorcer, réanimer (ranimer existe), réapparaître, réapprendre, réargenter, réarmer, réarranger, réassigner, réassortir, réassurer (rassurer possède un autre sens), réécouter,... réimprimer,.. réorienter,...

      Les sachants semblant ne pas s'accorder sur l'affaire, je me tiendrai donc entre deux eaux, à l'écrit plus réglementaire et à l'oral plus agréable. Mais quand même, faut-il que le temps paraisse long pour en dépenser autant sur de pareilles futilités, non ? Par bonheur, demain 2 juin, tout va rouvrir enfin...


      Post scriptum. Le tango des deux mots se poursuivant dans ma petite tête, je m'aperçois ce matin, juste avant la mise en ligne, qu'ils ne dansent pas sur le même tempo., "Rouvrir" est plus rapide : fermer, rouvrir, refermer, rouvrir, refermer, rouvrir,... on sent la facilité, la possibilité de durer indéfiniment. "Réouvrir" est plus lent et laisse transpirer davantage le travail ; on sent que les réouvertures ne peuvent se succéder indéfiniment. Ce qui est bien le cas de celles qui concernent nos espaces actuellement : il faut s'assurer de leurs réussites pour éviter de nouvelles fermetures catastrophiques. Rigolo, non ?

Lutin