mamimadi 2011-2015
mamimadi 2007-2011
mamimadi 1999-2007
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 9 mars- La pression
. 2 mars- Municipales
. 24 février- Convivialité.
. 17 février- Possiblement
. 10 février- Grain de vie
. 3 février- Oscillatoire ?
. 27 janvier- Harry Quebert
. 20 janvier- Surhumanité
. 13 janvier- GAFA
. 6 janvier- 20/20eux
. 30 décembre- Flèche brisée ?
. 23 décembre- Lacrima qui strie
. 16 décembre- Battre en retraite
. 9 décembre- Respectons-nous !
. 2 décembre- Galères
. 25 novembre- Charybde et Scylla
. 18 novembre- Doucherie
. 11 novembre- Cris en thème
. 4 novembre- RAM et ROM
. 28 octobre- Spamophobique
. 21 octobre- Les djeunes
. 14 octobre- Les zabeilles
. 7 octobre- Le      (*)
. 30 septembre- L'Art et ses Chapelles
. 23 septembre- Mon petit Ofpra pratique
. 16 septembre- Bande à part, sacrebleu !
. 9 septembre- Enthousiasmant et incertain
. 2 septembre- Trois breton·nantes
. 26 août- Trois fois un·e
. 19 août- Célibataires stigmatisés
. 12 août- Eurêka !
. 5 août- Connecté !
. 29 juillet- Fractalité !
. 22 juillet- Abus de pouvoir
. 15 juillet- Homéopathie
. 8 juillet- Prof et prof
. 1er juillet- J'ai 27 ans !
. 24 juin- London, the feedback
. 17 juin- Voyage en terre inconnue
. 10 juin- Sport de haut niveau
. 3 juin- Bro Gozh ma Zadoù
. 27 mai- Vincent et les autres
. 20 mai- L'Europe ! L'Europe !
. 13 mai- Recyclage
. 6 mai- Idée fumeuse
. 29 avril- Ma dernière tante
. 22 avril- De NDDL à NDDP
. 15 avril- Bricolite aiguë
. 8 avril- Smartphone
. 1er avril- Rapports perçus
. 25 mars- Yéti, où es-tu ?


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

16 mars - Incivilité dangereuse ?

Incivilité

      Fabrice Lhomme est un journaliste d'investigation aperçu récemment sur beaucoup d'écrans comme rapporteur médiatique du procès Fillon. Il semble normal. Hier pourtant, lors de l'émission "C à vous" sur La 5, ce cher Fabrice à affirmé continuer de serrer la main de tous ceux qui acceptent de la lui prendre.
(https://www.france.tv/france-5/c-a-vous/c-a-vous-saison-11/1288801-c-a-vous.html , 42ème minute)

      Inconscience ? Sans doute pas. Le renseignement, c'est son domaine. Il semble nager dans l'information comme un poisson dans l'eau et, même si cette eau est préférentiellement boueuse, il lui a bien évidemment été possible d'en filtrer toutes les informations concernant l'épidémie actuelle du covid-19.

      Invincibilité ? (Même pas peur ?). Sans doute un peu. Et là, l'envie est grande pour moi de retomber dans ma marotte : la croyance est plus forte que le savoir. Ce monsieur sait qu'il peut être contaminé et que son comportement augmente les risques de contamination mais il croit pouvoir passer entre les gouttes. Peut-être se dit-il que bah ! nous en sommes à 2300 contaminés dépistés et je me compte parmi les 65 millions de Français non touchés, la maladie en atteindra bien d'autres avant moi, j'ai bien le temps de voir venir !

      Incivilité ? Certainement monsieur Lhomme ! Parce que si ta croyance est ton problème, celui de l'épidémie est le problème de tous. La progression du virus diminuera en l'empêchant de circuler, en coupant les ponts reliant les foyers potentiels que sont chacune de nos petites personnes. En tombant malgré tout malade, tu n'aurais pas seulement à t'en prendre à toi-même, tu devrais avoir aussi et surtout à rendre des comptes à la société. Pour atteinte volontaire à la santé d'autrui...

      Si dans une société idéalement altruiste il est évident que chacun se comporte en tenant compte des autres, dans notre société d'individus de plus en plus individualistes, chaque place doit quand même être défendue, non seulement pour soi, mais aussi pour les autres afin de limiter les failles où entrera l'ennemi. Ainsi en est-il dans le domaine de la santé où la lutte contre les grandes maladies infectieuses passe par le respect de l'obligation de certain vaccins, l'acceptation d'autres vaccins fortement conseillés et l'adoption de bonnes pratiques et de comportements adaptés. Ainsi en est-il aussi dans beaucoup d'autres domaines tels que celui de la qualité de l'environnement ou bien la sécurité routière qui fait chaque année plus de morts que ne le ferait vraisemblablement le covid-19 si tous les Fabrice du globe refusaient de se donner la main.

      Post-Scriptum. Ce dimanche 15 mars, 3-4 jours après l'écriture de cette petite humeur, l'attitude de Fabrice Lhomme n'aurait sans doute pas été aussi insouciante. Peut-être même la honte l'aurait-il contraint de se taire. J'espère que notre gouvernement n'est pas tombé dans la même présomption en maintenant les élections municipales malgré le risque de donner un léger coup de pouce à l'épidémie. Léger, vraiment ?

Lutin