mamimadi 2011-2015
mamimadi 2007-2011
mamimadi 1999-2007
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 15 juin- Compétences
. 1er juin- R(é)ouvrir
. 25 mai- Surbooking ?
. 18 mai- La main aux fesses
. 11 mai- Verbicruciste
. 4 mai- Co-vide politique ?
. 27 avril- Navigation coronavirale
. 20 avril- la♪ la♪ la♪ lalère♪♪
. 13 avril- Quand pensez-vous ?
. 6 avril- Cérébralitudes
. 30 mars- Corona viré !
. 23 mars- Incivilité dangereuse !
. 16 mars- Incivilité dangereuse ?
. 9 mars- La pression
. 2 mars- Municipales
. 24 février- Convivialité.
. 17 février- Possiblement
. 10 février- Grain de vie
. 3 février- Oscillatoire ?
. 27 janvier- Harry Quebert
. 20 janvier- Surhumanité
. 13 janvier- GAFA
. 6 janvier- 20/20eux
. 30 décembre- Flèche brisée ?
. 23 décembre- Lacrima qui strie
. 16 décembre- Battre en retraite
. 9 décembre- Respectons-nous !
. 2 décembre- Galères
. 25 novembre- Charybde et Scylla
. 18 novembre- Doucherie
. 11 novembre- Cris en thème
. 4 novembre- RAM et ROM
. 28 octobre- Spamophobique
. 21 octobre- Les djeunes
. 14 octobre- Les zabeilles
. 7 octobre- Le      (*)
. 30 septembre- L'Art et ses Chapelles
. 23 septembre- Mon petit Ofpra pratique
. 16 septembre- Bande à part, sacrebleu !
. 9 septembre- Enthousiasmant et incertain
. 2 septembre- Trois breton·nantes
. 26 août- Trois fois un·e
. 19 août- Célibataires stigmatisés
. 12 août- Eurêka !
. 5 août- Connecté !
. 29 juillet- Fractalité !
. 22 juillet- Abus de pouvoir
. 15 juillet- Homéopathie
. 8 juillet- Prof et prof
. 1er juillet- J'ai 27 ans !
. 24 juin- London, the feedback


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

15 juin - Covidosceptiques

      Si les conversations avec les climatosceptiques peuvent être désagréables lorsque des convictions exacerbées deviennent indiscutables, la fréquentation des virussosceptiques ou des covidosceptiques peut se révéler dangereuse. Les premiers sont persuadés que le virus n'existe pas ou ne circule pas dans leur environnement. Les seconds sont convaincus qu'ils n'ont pas et n'auront jamais la maladie.

      Je m'explique.

      Sans être adepte forcené des gestes barrière(s), je tente de les adapter le plus raisonnablement possible aux situations. Je ne porte pas le masque quand je suis seul dans ma voiture et je ne vais pas faire les courses aux heures d'affluence, même avec un masque, mais je m'éloigne un peu des haut parleurs et mes mains évitent de traîner en terre mal connue.

      L'autre jour, pas plus tard qu'hier, je discutais entre amis autour d'une table privée lorsqu'un ami des amis est arrivé.

- Bonjour !

- Oui, bonjour.

- Ah bah, on se serre la main, allez !

      Stupéfaction interrogative... Houlà, que faire ? Il semble gentil le monsieur, se vexerait-il si je refusais de prendre sa main tendue ? Allez, je la prends. Et chacun des invités en fait autant.

      Les minutes suivantes ont été un temps d'intense cogitation. Pas de regret, trop tard, c'est fait. Rester concentré maintenant, ne pas se toucher le visage, bien penser à se passer les mains au gel hydro-alcoolique toujours à poste dans le vide-poche de la voiture. Et mieux se préparer à la prochaine rencontre de ce type, leur fréquence croissant vraisemblablement avec l'éloignement de la pandémie.

      Qu'eût-il fallu faire ? Nul doute que, désormais averti de cette possibilité de rencontre, la sidération ne soit plus au rendez-vous et que la main tendue ne sera plus saisie. L'important sera de trouver les mots qui vont bien avec le propriétaire de la main transgressive. Provocateur ou inconscient ? J'menfoutiste ou affectueux ? La réaction est d'importance et demande préparation de toutes les nuances, du silence dédaigneux pour le premier à l'acceptation hydro-alcoolisée pour le dernier.

      Et vous, qu'auriez-vous fait ?

Main tendue

Lutin