mamimadi 2011-2015
mamimadi 2007-2011
mamimadi 1999-2007
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 7 septembre : Seul avec l'alter
. 31 août- Bruits et bruit
. 24 août- Chère gratuité
. 17 août- Je dirai malgré tout...
. 10 août- Moi et le monde
. 3 août- La raison masquée
. 27 juillet- Râler, convaicre, ignorer
. 20 juillet- Nuances, citoyens !
. 13 juillet- La nature maîtrisée
. 6 juillet- Anniversaire
. 29 juin- La chute
. 22 juin- Omniconvaincus
. 15 juin- Covidosceptiques
. 8 juin- Compétences
. 1er juin- R(é)ouvrir
. 25 mai- Surbooking ?
. 18 mai- La main aux fesses
. 11 mai- Verbicruciste
. 4 mai- Co-vide politique ?
. 27 avril- Navigation coronavirale
. 20 avril- la♪ la♪ la♪ lalère♪♪
. 13 avril- Quand pensez-vous ?
. 6 avril- Cérébralitudes
. 30 mars- Corona viré !
. 23 mars- Incivilité dangereuse !
. 16 mars- Incivilité dangereuse ?
. 9 mars- La pression
. 2 mars- Municipales
. 24 février- Convivialité.
. 17 février- Possiblement
. 10 février- Grain de vie
. 3 février- Oscillatoire ?
. 27 janvier- Harry Quebert
. 20 janvier- Surhumanité
. 13 janvier- GAFA
. 6 janvier- 20/20eux
. 30 décembre- Flèche brisée ?
. 23 décembre- Lacrima qui strie
. 16 décembre- Battre en retraite
. 9 décembre- Respectons-nous !
. 2 décembre- Galères
. 25 novembre- Charybde et Scylla
. 18 novembre- Doucherie
. 11 novembre- Cris en thème
. 4 novembre- RAM et ROM
. 28 octobre- Spamophobique
. 21 octobre- Les djeunes
. 14 octobre- Les zabeilles
. 7 octobre- Le      (*)
. 30 septembre- L'Art et ses Chapelles
. 23 septembre- Mon petit Ofpra pratique


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

14 septembre - Vingt-deux ans

Vingt-deux ans mamimadi 1999-2007 mamimadi 2007-2011 mamimadi 2011-2015       Ces petites humeurs hebdomadaires auront vingt-deux ans en février prochain, vingt-deux années écoulées depuis cet hiver 99 où un geek qui s'ignorait s'est caché derrière mamie juste pour voir comment fonctionnait la mécanique réticulaire, un bail remarquable à l'échelle humaine, une éternité pour qui est entré dans l'Internet avec les 56 kbits/s du RTC d'avant l'ADSL deux cents fois plus rapide.

Mamie, toi qui connais bien La Turballe et les Turballais, qu'aurais-tu envie de clamer ou de chuchoter dans l'inconnu du monde, à des gens que tu ne verras jamais et qui t'ignoreront toujours ?

      Mamie avait vu les trottoirs crottés de sa ville, entendu dire que des portes seraient installées aux abords de sa ville pour l'entrée dans les années 2000, lu un article sur les pilotes maritimes dont un de nos anciens voisins était président, regretté que l'absence de maison de retraite à La Turballe l'oblige demain à s'exiler dans la bourgade voisine, posé des questions sur le réchauffement climatique, l'énergie, le clonage d'êtres humains, rapporté des histoires de son temps, le temps d'avant les calculettes, d'avant le ramassage scolaire, d'avant le dérèglement des saisons et les défis massifs aux forces de l'ordre.

      Mamie s'est rapidement tue, remplacée par son questionneur lui aussi rapidement pris au jeu de la communication à sens unique, des mots envolés sans attente de retour. Les humeurs hebdomadaires se sont enchaînées, tressant un panorama d'événements vécus, de sentiments éprouvés, d'informations reçues. Plus de mille pages, sans doute plus de deux-cent-mille mots, un nombre incalculable de points d'interrogation se sont ainsi étalés sur le web.

      On pourrait croire que tout a été dit et sans doute répété, voire radoté. Presque tout sans doute, la sortie d'un univers personnel étant bien difficile, voire déconseillée. Mais la flèche du temps modifiant les espaces, ceux qui y vivent et ceux qui observent l'ensemble, les redites n'en sont pas vraiment. Certains trottoirs turballais on pris un coup de jeune, certains regards turballais ont pris un coup de vieux, et les crottes des toutous pas forcément turballais prennent une autre consistance dans les esprits.

      Vingt-deux ans est à la fois une durée et un âge. S'il est vrai qu'à l'échelle humaine la première est d'importance puisqu'approchant le quart de siècle, le second est celui de la jeunesse, celui qu'avait mamie quand elle a donné au monde ébahi l'auteur de ces pages qui, malgré un âge devenu bien grand, n'en a pas tout à fait fini de faire le tour des choses vécues, possibles ou utopiques.

Lutin