mamimadi 2011-2015
mamimadi 2007-2011
mamimadi 1999-2007
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 5 octobre- Les mains du salut
. 28 septembre- Marronniers
. 21 septembre- Jardin sociétal
. 14 septembre- Vingt-deux ans
. 7 septembre : Seul avec l'alter
. 31 août- Bruits et bruit
. 24 août- Chère gratuité
. 17 août- Je dirai malgré tout...
. 10 août- Moi et le monde
. 3 août- La raison masquée
. 27 juillet- Râler, convaicre, ignorer
. 20 juillet- Nuances, citoyens !
. 13 juillet- La nature maîtrisée
. 6 juillet- Anniversaire
. 29 juin- La chute
. 22 juin- Omniconvaincus
. 15 juin- Covidosceptiques
. 8 juin- Compétences
. 1er juin- R(é)ouvrir
. 25 mai- Surbooking ?
. 18 mai- La main aux fesses
. 11 mai- Verbicruciste
. 4 mai- Co-vide politique ?
. 27 avril- Navigation coronavirale
. 20 avril- la♪ la♪ la♪ lalère♪♪
. 13 avril- Quand pensez-vous ?
. 6 avril- Cérébralitudes
. 30 mars- Corona viré !
. 23 mars- Incivilité dangereuse !
. 16 mars- Incivilité dangereuse ?
. 9 mars- La pression
. 2 mars- Municipales
. 24 février- Convivialité.
. 17 février- Possiblement
. 10 février- Grain de vie
. 3 février- Oscillatoire ?
. 27 janvier- Harry Quebert
. 20 janvier- Surhumanité
. 13 janvier- GAFA
. 6 janvier- 20/20eux
. 30 décembre- Flèche brisée ?
. 23 décembre- Lacrima qui strie
. 16 décembre- Battre en retraite
. 9 décembre- Respectons-nous !
. 2 décembre- Galères
. 25 novembre- Charybde et Scylla
. 18 novembre- Doucherie
. 11 novembre- Cris en thème
. 4 novembre- RAM et ROM
. 28 octobre- Spamophobique
. 21 octobre- Les djeunes


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

12 octobre - Le temps de l'avant

Horizon en mer 

     C'est le temps de l'avant, l'après est imminent. Quand ? On ne saiit pas. 'Vous ne saurez ni le jour ni l'heure", disait le monsieur. Mais dans ce temps suspendu l'horizon se rapproche et sa ligne est sur le point d'être coupée. Sombrerons-nous alors tels les marins de jadis sur une mer dont ils ignoraient la rotondité ? Les rondeurs de la vie disparaîtront-elles toutes dans le naufrage ? Le canot de survie pourra-t-il en sauvegarder un peu ? De quoi survivre combien de temps ? Pour attendre quoi ?

      C'est le temps de l'avant, l'avenir adviendra, c'est sûr. Comment ? On ne sait pas. Les corps s'affaiblissent, les esprits se resserrent et les cœurs se nouent. Nul doute que le dénouement marquera profondément les cœurs, que les esprits ne seront plus jamais libres, que les corps resteront dégradés. La vie sera-t-elle encore la vie ?

Barographe

      Le stylet du barographe est descendu à grande vitesse, la tempête est enclenchée. Un vent nerveux est monté dans le suet, le centre dépressionnaire passera sur nos têtes. Déjà sont venus les nuages lourds comme des soucis et les averses chaudes comme des bouffées de pleurs. Bientôt les grosses pluies et les vents tempétueux, puis le bref calme des fonds barométriques, puis encore les froides colères de noroît, et puis...

      Images... Comme des photos ou des tableaux accrochés le long de certains couloirs piétonniers publics qui vont généralement quelque part. Mais le couloir parcouru durant ce temps de l'avant n'a qu'une unique distribution et ceux qui se fient aux fléchages parallèles apposés par les adeptes des "ismes" sont bien crédules. Après la tempête, les naufragés n'atteignent sans doute aucun nirvana et les survivants ne navigueront plus jamais sur la mer sereine. Si ?

Lutin