mamimadi 2011-2015
mamimadi 2007-2011
mamimadi 1999-2007
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 9 novembre- Des cendres
. 2 novembre- Fin de vie
. 26 octobre- Tristesse
. 19 octoble- Scipio
. 12 octobre- Le temps de l'avant
. 5 octobre- Les mains du salut
. 28 septembre- Marronniers
. 21 septembre- Jardin sociétal
. 14 septembre- Vingt-deux ans
. 7 septembre : Seul avec l'alter
. 31 août- Bruits et bruit
. 24 août- Chère gratuité
. 17 août- Je dirai malgré tout...
. 10 août- Moi et le monde
. 3 août- La raison masquée
. 27 juillet- Râler, convaincre, ignorer
. 20 juillet- Nuances, citoyens !
. 13 juillet- La nature maîtrisée
. 6 juillet- Anniversaire
. 29 juin- La chute
. 22 juin- Omniconvaincus
. 15 juin- Covidosceptiques
. 8 juin- Compétences
. 1er juin- R(é)ouvrir
. 25 mai- Surbooking ?
. 18 mai- La main aux fesses
. 11 mai- Verbicruciste
. 4 mai- Co-vide politique ?
. 27 avril- Navigation coronavirale
. 20 avril- la♪ la♪ la♪ lalère♪♪
. 13 avril- Quand pensez-vous ?
. 6 avril- Cérébralitudes
. 30 mars- Corona viré !
. 23 mars- Incivilité dangereuse !
. 16 mars- Incivilité dangereuse ?
. 9 mars- La pression
. 2 mars- Municipales
. 24 février- Convivialité.
. 17 février- Possiblement
. 10 février- Grain de vie
. 3 février- Oscillatoire ?
. 27 janvier- Harry Quebert
. 20 janvier- Surhumanité
. 13 janvier- GAFA
. 6 janvier- 20/20eux
. 30 décembre- Flèche brisée ?
. 23 décembre- Lacrima qui strie
. 16 décembre- Battre en retraite
. 9 décembre- Respectons-nous !
. 2 décembre- Galères
. 25 novembre- Charybde et Scylla


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

16 novembre - À toi

 

Tu me disais en fin que c'était bien avant
L'avant d'il y a longtemps
L'avant d'il n'y a guère
L'avant d'avant hier

Hier nous l'a appris, bientôt tout serait dit
Bientôt, sans savoir quand
Bientôt, sans dire comment
Bientôt, c'est aujourd'hui

Aujourd'hui tu te loves dans ma tête sans futur
Ma tête et ses images
Ma tête et ses nuages
Ma tête entre les murs

Au moment de t'enfuir, as-tu revu encore
Ma main prenant ta main
Ma main pressant ton sein
Ma main frôlant ton corps

Sans doute as-tu plongé dans ton chemin de vie
Dans nos moments de joie
Dans nos instants d'émoi
Dans nos belles envies

Et puis un dernier souffle qui te dit toute entière
La raquette à deux mains
L'accord sur le clavier
La cuisine en surchauffe
La valse sur la piste
Le désordre d'artiste
Et ton si beau sourire
Serein jusqu'à la fin.


Lutin