mamimadi 2011-2014
mamimadi 2007-2010
mamimadi 1999-2006
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 29 avril- Ma dernière tante
. 22 avril- De NDDL à NDDP
. 15 avril- Bricolite aiguë
. 8 avril- Smartphone
. 1er avril- Rapports perçus
. 25 mars- Yéti, où es-tu ?
. 18 mars- Brumes cérébrales
. 11 mars- Langage enrageant
. 4 mars- Casse-béton
. 25 février- Trop tard !
. 18 février- Intersectionnalité
. 11 février- Contes philosophiques
. 4 février- 1... 2... 3... 4... 5 !
. 28 janvier- La photaquarelle
. 21 janvier- Les mots cons dits
. 14 janvier- Vaste programme
. 7 janvier- En vœux-tu ? En voilà !
. 31 décembre- Des mots nouveaux
. 24 décembre- Le Grand débat
. 17 décembre- Des notes et des mots
. 10 décembre- L'idée du matin
. 3 décembre- C.Q.F.Démocratie
. 26 novembre- Musique jaune
. 19 novembre- François, le retour
. 12 novembre- (Dés)équilibres
. 5 novembre- La Toussaint
. 29 octobre- Entrepreneuse
. 22 octobre- Sport électrique !
. 15 octobre- Horribilis
. 8 octobre- Faire avec
. 1er octobre- Bêtise vs intelligence
. 24 septembre- Moyen ?
. 17 septembre- Yapuka !
. 10 septembre- C'était mamie
. 3 septembre- Mamie aimait
. 27 août- Prendre par la main
. 20 août- Faire et paraître
. 13 août- Tourisme de masse
. 6 août- Le médecin et l'homme
. 30 juillet- La belle rue
. 23 juillet- Palliatif
. 16 juillet- Êtes-vous Pavard ?
. 9 juillet- Cadeau inutile
. 2 juillet- Soins, soins !
. 25 juin- 80 km/h
. 18 juin- Ave, c'est Google
. 11 juin- Purgatoire routier
. 4 juin- Algo dys trophie
. 28 mai- Nouveaux adhérents ?
. 21 mai- Respect !
. 14 mai- L'homme qui a vu l'ours


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

6 mai - Idée fumeuse

Idée fumeuse      Vous ne me croirez pas, mais tant pis, cela restera votre affaire : je me suis réveillé au beau milieu de la nuit qui sépare la journée de mardi à celle de mercredi avec une étonnante trouvaille tournant dans ma petite tête. Mon inconscient venait d'inventer quelque chose, non pas de très important, plutôt quelque chose de très original, d'étonnant même. En me rendormant, je cherchais comment mettre en œuvre et à profit cette chose encore tout à fait virtuelle, espérant bien trouver la réponse sur le plateau de ma conscience lors de mon réveil matinal. Hélas ! (vous vous attendiez bien sûr à ce pitoyable "hélas !" alors que pas moi ce matin là). Je répète donc : hélas ! hélas ! Non seulement ma virtuelle trouvaille n'avait pas pris corps mais elle avait revêtu les vêtements de l'irréalité, était devenue insaisissable. Impossible de penser qu'elle ne fut qu'un rêve pourtant, elle était bien là cette nuit-là ; tout comme Galilée a vu tourner la Terre autour du Soleil, je l'ai vue tourner dans ma tête...

      J'ai évidemment cherché parmi mes nombreuses préoccupations de retraité à quoi pouvait correspondre cette illumination trop furtive. L'inconscient travaille forcément, au moins en partie, sur les matériaux collectés pendant les états de veille. Alors ?... La solution au dérèglement climatique ? Une solution décolorante pour gilets jaunes ? Une formule chimique pour stopper les effets du grand âge ? Une idée de l'état de l'Univers avant le Big Bang ? Le chaînon manquant entre le lave-vaisselle et le buffet de rangement ? Un enfileur de chaussettes lorsque les pieds s'éloignent des mains ? Et pourquoi pas un scanneur de cerveau associé à un digitaliseur d'idées que l'on mettrait en veille avant l'endormissement, qui se déclencherait dès qu'une idée exploitable prendrait forme et qui la coucherait sur l'écran de l'ordinateur au réveil ?

      Je ne désespère pas de me retrouver un jour - une nuit plutôt - nez à nez avec l'idée envolée mais je me demande si, pour multiplier les chances de rencontre, il ne me faudrait pas multiplier les réveils nocturnes. Avec le risque de me perdre moi-même au bout de trop de nuits en pointillé...

Lutin