mamimadi 2011-2014
mamimadi 2007-2010
mamimadi 1999-2006
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 27 mai- Vincent et les autres
. 20 mai- L'Europe ! L'Europe !
. 13 mai- Recyclage
. 6 mai- Idée fumeuse
. 29 avril- Ma dernière tante
. 22 avril- De NDDL à NDDP
. 15 avril- Bricolite aiguë
. 8 avril- Smartphone
. 1er avril- Rapports perçus
. 25 mars- Yéti, où es-tu ?
. 18 mars- Brumes cérébrales
. 11 mars- Langage enrageant
. 4 mars- Casse-béton
. 25 février- Trop tard !
. 18 février- Intersectionnalité
. 11 février- Contes philosophiques
. 4 février- 1... 2... 3... 4... 5 !
. 28 janvier- La photaquarelle
. 21 janvier- Les mots cons dits
. 14 janvier- Vaste programme
. 7 janvier- En vœux-tu ? En voilà !
. 31 décembre- Des mots nouveaux
. 24 décembre- Le Grand débat
. 17 décembre- Des notes et des mots
. 10 décembre- L'idée du matin
. 3 décembre- C.Q.F.Démocratie
. 26 novembre- Musique jaune
. 19 novembre- François, le retour
. 12 novembre- (Dés)équilibres
. 5 novembre- La Toussaint
. 29 octobre- Entrepreneuse
. 22 octobre- Sport électrique !
. 15 octobre- Horribilis
. 8 octobre- Faire avec
. 1er octobre- Bêtise vs intelligence
. 24 septembre- Moyen ?
. 17 septembre- Yapuka !
. 10 septembre- C'était mamie
. 3 septembre- Mamie aimait
. 27 août- Prendre par la main
. 20 août- Faire et paraître
. 13 août- Tourisme de masse
. 6 août- Le médecin et l'homme
. 30 juillet- La belle rue
. 23 juillet- Palliatif
. 16 juillet- Êtes-vous Pavard ?
. 9 juillet- Cadeau inutile
. 2 juillet- Soins, soins !
. 25 juin- 80 km/h
. 18 juin- Ave, c'est Google
. 11 juin- Purgatoire routier
. 4 juin- Algo dys trophie


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

3 juin - Bro Gozh ma Zadoù

      Le Bro Gozh ma Zadoù (Vieux Pays de mes Pères) est un chant breton interprété, souvent au titre de chant final, par toutes les chorales un peu bretonnantes. Ce chant étant considéré comme l'hymne national breton les chefs de chœurs demandent à l'assistance de se lever quand ils craignent qu'elle ne soit pas suffisamment informé de la chose. Ce qu'elle fait, par conviction, ou par respect pour les convictions d'autrui, ou par obéissance au chef, ou pour ne pas se distinguer et faire comme tout le monde, ou simplement pour pouvoir continuer de voir la chorale et, éventuellement, l'ochestre. Ces deux dernières hypothèses sont pour moi : si tout le monde restait assis, cela m'irait très bien.

      Je suis Français, c'est comme ça. J'aurais pu être né pas laid (bon, c'est cadeau...) et cela aurait été autrement. Je me sens donc bien Français et, si je n'en suis pas mécontent, je n'en suis pas particulièrement fier pour autant. Pas suffisamment en tout cas pour plonger dans l'inconditionnalité, faire bloc dans les grandes épreuves ou les grandes joies nationales, me sentir Charlie dans la rue ou agiter le drapeau tricolore sur mon balcon, me lever aux premières mesures de la Marseillaise. Mais, pour ce dernier exemple, je fais comme tout le monde pour continuer de voir la scène.

Bro Gozh
La "Vallée des saints", Carhaix

      Je suis également Breton, c'est comme ça. Plus Breton peut-être qu'un certain nombre de Finistériens bretonnants quand bien même la Loire-Atlantique n'est pas politiquement incluse dans la région Bretagne. La bretonnitude n'est pas qu'une affaire de géographie politique ou même de langue en voie d'extinction, c'est surtout une affaire de cœur et d'esprit, d'océan et de granite, de vent et de voile...

      ... mais pas forcément d'adhésion à une région érigée en nation ni de dévotion à un chant promu hymne national fut-il très beau et émouvant. Parce que je le trouve très beau et émouvant, ce chant, rien à voir avec les accents guerriers et déplaisants ou les paroles sanglantes et dissonnantes de la Marseillaise ! Et s'il m'est impossible de le laisser m'envahir assis, les yeux fermés et le cœur ouvert, alors je continuerai de me lever...


PS - Selon le jeune Larousse-en-ligne : "Hymne national : chant patriotique adopté par chaque pays pour être exécuté lors des cérémonies de la vie publique.". Un concert est-il une "cérémonie de la vie publique" ?

Lutin