mamimadi 2011-2015
mamimadi 2007-2011
mamimadi 1999-2007
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 30 septembre- Vivre l'absence
. 23 novembre- Demi-oranges divines
. 16 novembre- À toi
. 9 novembre- Des cendres
. 2 novembre- Fin de vie
. 26 octobre- Tristesse
. 19 octoble- Scipio
. 12 octobre- Le temps de l'avant
. 5 octobre- Les mains du salut
. 28 septembre- Marronniers
. 21 septembre- Jardin sociétal
. 14 septembre- Vingt-deux ans
. 7 septembre : Seul avec l'alter
. 31 août- Bruits et bruit
. 24 août- Chère gratuité
. 17 août- Je dirai malgré tout...
. 10 août- Moi et le monde
. 3 août- La raison masquée
. 27 juillet- Râler, convaincre, ignorer
. 20 juillet- Nuances, citoyens !
. 13 juillet- La nature maîtrisée
. 6 juillet- Anniversaire
. 29 juin- La chute
. 22 juin- Omniconvaincus
. 15 juin- Covidosceptiques
. 8 juin- Compétences
. 1er juin- R(é)ouvrir
. 25 mai- Surbooking ?
. 18 mai- La main aux fesses
. 11 mai- Verbicruciste
. 4 mai- Co-vide politique ?
. 27 avril- Navigation coronavirale
. 20 avril- la♪ la♪ la♪ lalère♪♪
. 13 avril- Quand pensez-vous ?
. 6 avril- Cérébralitudes
. 30 mars- Corona viré !
. 23 mars- Incivilité dangereuse !
. 16 mars- Incivilité dangereuse ?
. 9 mars- La pression
. 2 mars- Municipales
. 24 février- Convivialité.
. 17 février- Possiblement
. 10 février- Grain de vie
. 3 février- Oscillatoire ?
. 27 janvier- Harry Quebert
. 20 janvier- Surhumanité
. 13 janvier- GAFA
. 6 janvier- 20/20eux
. 30 décembre- Flèche brisée ?
. 23 décembre- Lacrima qui strie
. 16 décembre- Battre en retraite


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

7 décembre - Vaccinez-vous !

 

      Vaccin anti covid ou pas ? Certains osent se poser la question de la vaccination alors que les labos de quatre continents courent après le temps pour sortir au plus vite l'humanité du brouillard viral qui l'asphyxie, que les responsables de la santé mondiale, nationale et locale s'activent pour piquer à tout va et dans les meilleurs délais et que tout le monde n'en peut plus d'attendre le retour à la vie d'avant, la vie "normale".

      Ils osent hésiter, ces grimaciers de la fine bouche, ces englués des problématiques de riches, ces ignorants des problèmes de pauvres. Ils appelaient au secours dans leur panique récente et les voilà qu'ils demandent à choisir leur canot de survie, le moment d'y monter et même la possibilité de rester sur le bateau dont certains pensent même que le naufrage est un leurre, un coup monté.

      "Un complot. Les grandes industries pharmaceutiques vont s'en mettre plein les fouilles avec ce vaccin, à se demander si l'une d'entre elles n'est pas à l'origine de la pandémie. Les politiciens sont à leur solde bien évidemment, pots de vin et collusions à tous les étages. Les médias font leurs choux gras et nous bourrent le mou, les intellos se construisent une gloire en prétendant penser pour nous... Nous sommes le peuple et le peuple c'est le bon sens, c'est moi qui vous le dit !"

      Tous les hésitants ne crient pas au complot bien sûr, beaucoup ont le doute plus soft. Un vaccin n'est-il pas dangereux par nature ? Celui-ci est-il vraiment au point ? Ce virus ne disparaîtra-il pas comme il est venu ainsi que l'ont fait quelques autres avant lui ? L'immunité collective tant évoquée ne finira-t-elle pas par s'installer dans la population ? Pourquoi donc se faire vacciner quand on n'est pas "à risque" ou qu'on est bien capable de passer au travers de la mitraille ?

      Lamentable. Tout cela est lamentable... Oubliés les temps forts de la prétendue cohésion nationale, le temps des "je suis Charlie", "je suis Paty" ; les cinquante cinq mille morts français sont partis anonymes derrière leurs masques de réanimation. Finies les soirées d'applaudissements adressés aux infirmières considérées alors comme les petits soldats du feu coronaviral ; à la guerre comme à la guerre et chacun se débrouille avec ses problèmes.

      Personnellement et en ce qui me concerne, je me ferai vacciner sans hésitation aucune. Pour tenter de préserver ma santé et participer à celle de mes concitoyens. Mais, comme je ne suis plus trop pressé, je prendrai le temps d'attendre l'évaluation des vaccinations espérées massives. Quels effets secondaires ? Quelle efficacité en pourcentage, en durée d'efficacité ? Bref : quel rapport avantages - inconvénients pour moi ? Et puis, s'il arrivait par miracle que l'immunisation populationnelle était atteinte, peut-être pourrai-je m'en dispenser ? C.Q.F.D.

Lutin