mamimadi 2011-2014
mamimadi 2007-2010
mamimadi 1999-2006
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 2 décembre- Galères
. 25 novembre- Charybde et Scylla
. 18 novembre- Doucherie
. 11 novembre- Cris en thème
. 4 novembre- RAM et ROM
. 28 octobre- Spamophobique
. 21 octobre- Les djeunes
. 14 octobre- Les zabeilles
. 7 octobre- Le      (*)
. 30 septembre- L'Art et ses Chapelles
. 23 septembre- Mon petit Ofpra pratique
. 16 septembre- Bande à part, sacrebleu !
. 9 septembre- Enthousiasmant et incertain
. 2 septembre- Trois breton·nantes
. 26 août- Trois fois un·e
. 19 août- Célibataires stigmatisés
. 12 août- Eurêka !
. 5 août- Connecté !
. 29 juillet- Fractalité !
. 22 juillet- Abus de pouvoir
. 15 juillet- Homéopathie
. 8 juillet- Prof et prof
. 1er juillet- J'ai 27 ans !
. 24 juin- London, the feedback
. 17 juin- Voyage en terre inconnue
. 10 juin- Sport de haut niveau
. 3 juin- Bro Gozh ma Zadoù
. 27 mai- Vincent et les autres
. 20 mai- L'Europe ! L'Europe !
. 13 mai- Recyclage
. 6 mai- Idée fumeuse
. 29 avril- Ma dernière tante
. 22 avril- De NDDL à NDDP
. 15 avril- Bricolite aiguë
. 8 avril- Smartphone
. 1er avril- Rapports perçus
. 25 mars- Yéti, où es-tu ?
. 18 mars- Brumes cérébrales
. 11 mars- Langage enrageant
. 4 mars- Casse-béton
. 25 février- Trop tard !
. 18 février- Intersectionnalité
. 11 février- Contes philosophiques
. 4 février- 1... 2... 3... 4... 5 !
. 28 janvier- La photaquarelle
. 21 janvier- Les mots cons dits
. 14 janvier- Vaste programme
. 7 janvier- En vœux-tu ? En voilà !
. 31 décembre- Des mots nouveaux
. 24 décembre- Le Grand débat
. 17 décembre- Des notes et des mots


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

9 décembre - Respectons-nous !

Pistes cyclables ?

      Dans les marais-salants de la Presqu'île guérandaise, sur la route qui sort de La Turballe, ont été tracées deux pistes cyclables encadrant une voie unique pour la circulation automobile. Les panneaux routiers qui accompagnent cette modification indiquent que deux véhicules se croisent en se déportant l'une et l'autre sur la piste cyclable se trouvant à sa droite si aucun cycliste ne s'y trouve et doivent patienter derrière le ou les cyclistes dans le cas contraire. Un texte complète le schéma de la manœuvre : "Respectez les cyclistes".

      Bien.

Pistes cyclables ?      Bien, sauf que circuler en permanence sur la voie centrale, même en l'absence de cycliste, pour slalomer à chaque croisement de véhicule n'est pas tout à fait naturel sur ce tracé tourmenté qui ne permet qu'une anticipation limitée des véhicules à croiser.

      Bien, sauf que les automobilistes sont ainsi incités à rester sur la partie de route qui leur est attribuée sans laisser le mètre règlementaire (à la vitesse limite imposée de 50 km/h) entre leur véhicule et le cycliste. Dépasser un cycliste en toute sécurité suppose d'empiéter sur la piste cyclable de gauche et, logiquement, tout dépassement est impossible si les deux pistes cyclables sont utilisées.

      Bien, sauf qu'il eût été préférable de choisir la recommandation du "Partageons la route" habituel plutôt que l'injonction du "Respectez les cyclistes". Même s'ils en sont les premières victimes, les incivilités des cyclistes sont aussi nombreuses que celles des automobilistes. Rouler à deux de front, rouler en bande de vingt sans ménagement d'espace rendant possible le dépassement sans risque, rouler en vêtements sombres et sans éclairage en pensant que si on voit c'est qu'on est vu. Si les lumières ne sont pas forcément dans toutes les têtes, ni celles des automobilistes, ni celles des cyclistes, le respect devrait s'y trouver bien ancré. "Respectons-nous !"

Lutin