mamimadi 2011-2015
mamimadi 2007-2011
mamimadi 1999-2007
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 21/02/2022- Joueurs destructeurs
. 14/02/2022- Ouf !
. 07/02/2022- Tintouin yakiste
. 31/01/2022- Scène anthropique
. 24/01/2022- Scénarêve
. 17/01/2022- Pax bornés...
. 10/01/2022- Vive le réchauffement :-)
. 03/01/2022- Bonne Année !
. 27/12/2021- Crèches laïques
. 20/12/2021- Adieu l'ami
. 13/12/2021- Le Diable et le bon Dieu
. 06/12/2021- Allergies télévisuelles
. 29/11/2021- Automne(s)
. 22/11/2021- Radotage douteux
. 15/11/2021- Les dunes de La Turballe
. 08/11/2021- Mamie Greta
. 01/11/2021- Voyages, voyage
. 25/10/2021- Un an
. 18/10/2021- Avec humanité
. 11/10/2021- Avec humanité
. 04/10/2021- Nucléolien
. 27 septembre- Effacement libérateur ?
. 20 septembre- Brisures de l'âge
. 13 septembre- La réalité des choses
. 6 septembre- La plénitude par le vide
. 30 août- Le carquois de Zoroastre
. 23 août- Amitiés émiettées
. 16 août- Pauvre République !
. 9 août- Le prix de la civilité
. 2 août- Ouvrir l'œil
. 26 juillet- De bonne humeur
. 19 juillet- Fin de vie ?
. 12 juillet- Récompenses
. 5 juillet- Plats et gamelles
. 28 juin- Poils à grater
. 21 juin- Canto-régionales
. 14 juin- Fugacités
. 7 juin- Chemins faisant
. 31 mai- Objets inanimés...
. 24 mai- Un printemps pour toi
. 17 mai- Mystère pictural
. 10 mai- Sujets de bac
. 3 mai- Fan de "Niet !"
. 26 avril- Toys in
. 19 avril- Tristes obsèques
. 12 avril- Départ différé
. 5 avril- Tous piqués ?
. 29 mars- De l'art et des mots
. 22 mars- Pie 7 et prés carrés
. 15 mars- Jaillissements déplacés
. 8 mars- Vies communicantes


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

28/02/2022 - Vide-mémoire

 Mémoire

Elle me dit, tout de go :
      - Bein quoi ? Tu vas pas garder tout ça ?

      Vrai que de "tout ça", je n'en ferai jamais rien sinon, très éventuellement, peut-être un jour, des objets de souvenirs. Pour l'instant, ils ne font que prendre de la place dans mon espace de vie.

      Mais, de la place, j'en ai ! Pour des tas de choses inutiles dont je pourrais plus ou moins facilement me débarrasser si je devais un jour en manquer, de place.

      - Oui mais... Penses-tu à la corvée que tu prépares à ceux qui devront s'occuper plus tard du tri que tu refuses de faire actuellement ?

      Une corvée pour mes successeurs ? Peut-être... Pas sûr... Laisser après soi un espace clean, vierge de tout problème peut ne pas être le meilleur cadeau d'adieu, la meilleure façon de tendre la main vers la suite, provoquer la continuité des vies et des pensées. "Faire son deuil" de ce qui ne vit plus nécessite un travail de (re)constitution d'état des lieux, de tri, de séparation et d'appropriation des empreintes qui restent.

      "Tout ça", c'est tout une partie de vie. De la vie actuelle et de la vie d'avant. "Tout ça", ça prend de la place, de la place maintenant et de la place après. "Tout ça", c'est le liant, le lien entre l'avant, le présent et l'après, si les vivants d'avant et les vivants d'après en décident ainsi... Non ?


      Post-Scriptum : en ce vendredi de fin de semaine aux sonorités guerrières, c'est plutôt sur la fin de mes illusions que j'aurais dû vous brancher. Dont la plus importante : n'ayant pas connu de guerre(s), je me croyais antimilitariste, pestant contre les dépenses militaires éventuellement mieux attribuées à l'éducation, la santé, la pauvreté. Au jour d'aujourd'hui (comme disent les gens qui ne craignent pas le triple pléonasme), je ne sais plus...

Lutin