mamimadi 2011-2015
mamimadi 2007-2011
mamimadi 1999-2007
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 31/01/2022- Scène anthropique
. 24/01/2022- Scénarêve
. 17/01/2022- Pax bornés...
. 10/01/2022- Vive le réchauffement :-)
. 03/01/2022- Bonne Année !
. 27/12/2021- Crèches laïques
. 20/12/2021- Adieu l'ami
. 13/12/2021- Le Diable et le bon Dieu
. 06/12/2021- Allergies télévisuelles
. 29/11/2021- Automne(s)
. 22/11/2021- Radotage douteux
. 15/11/2021- Les dunes de La Turballe
. 08/11/2021- Mamie Greta
. 01/11/2021- Voyages, voyage
. 25/10/2021- Un an
. 18/10/2021- Avec humanité
. 11/10/2021- Avec humanité
. 04/10/2021- Nucléolien
. 27 septembre- Effacement libérateur ?
. 20 septembre- Brisures de l'âge
. 13 septembre- La réalité des choses
. 6 septembre- La plénitude par le vide
. 30 août- Le carquois de Zoroastre
. 23 août- Amitiés émiettées
. 16 août- Pauvre République !
. 9 août- Le prix de la civilité
. 2 août- Ouvrir l'œil
. 26 juillet- De bonne humeur
. 19 juillet- Fin de vie ?
. 12 juillet- Récompenses
. 5 juillet- Plats et gamelles
. 28 juin- Poils à grater
. 21 juin- Canto-régionales
. 14 juin- Fugacités
. 7 juin- Chemins faisant
. 31 mai- Objets inanimés...
. 24 mai- Un printemps pour toi
. 17 mai- Mystère pictural
. 10 mai- Sujets de bac
. 3 mai- Fan de "Niet !"
. 26 avril- Toys in
. 19 avril- Tristes obsèques
. 12 avril- Départ différé
. 5 avril- Tous piqués ?
. 29 mars- De l'art et des mots
. 22 mars- Pie 7 et prés carrés
. 15 mars- Jaillissements déplacés
. 8 mars- Vies communicantes
. 1er mars- Grains de sel
. 22 fécrier- Le sel de la vie
.15 février- La vie à vue


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

07/02/2022 - Tintouin yakiste

     Ah la la, les présidentielles, quel tintouin (*), assourdissant et embarrassant à la fois. Non ? Pas pour vous ?

     L'actualité française ronronne. Les points chauds successifs s'évanouissent plus ou moins vite selon leur importance et leur abondance. Passe vaccinal, crise militaro-diplomatique au Mali, scandale des EPHAD, coût de l'énergie, relents de guerre froide, procès d'un tueur de fillette,...

     Elle ronronne sur un coussin potentiellement explosif, celui de la campagne pour les élections présidentielles. Interviews, débats et commentaires s'enchaînent continûment sur nos petits et grands écrans, à coups de yakas définitifs censés aspirer l'électeur dans le sens de ses propres aspirations. Voulez-vous la tranquillité ? Yaka envoyer le karcher dans les zones. Votre salaire n'est pas suffisant ? Yaka faire payer les riches. Le carburant est trop cher ? Yaka supprimer les taxes. Les Maliens nous huent ? Yaka les laisser à leur sort. Vous trouvez que c'était mieux avant ? Yaka sortir de l'Europe, yaka renvoyer les immigrés chez eux, yaka... Et pour le seul candidat en capacité de se passer de promesses : pour me faire réélire ? yaka distribuer généreusement l'argent du contribuable. Assourdissants yakas !

     Assourdissants et embarrassants à la fois. Ces arguments qui s'extrémisent, de l'extrême gauche à l'extrême droite en passant évidemment par l'extrême centre, n'incitent pas à l'utilisation de la balance qui pèse au mieux avant de mettre le bulletin dans l'urne. L'affaire n'est pas de choisir le plus blanc des blancs bonnets mais de rejeter les plus noirs, ceux qui couvrent les plus sombres desseins. L'enthousiasme n'est alors plus le même et la tentation est grande de se dire qu'en l'absence de choix ambitieusement constructif yaka laisser tomber. La tentation seulement, n'est-ce pas ?


Yakas (*) larousse.fr : 1) Inquiétude, embarras ; 2) Vacarme assourdissant

Wikipédia : "Les Yaka sont une population bantoue d'Afrique centrale vivant principalement au sud-ouest de la République démocratique du Congo, également au nord-est de l'Angola"

Lutin