mamimadi 2011-2015
mamimadi 2007-2011
mamimadi 1999-2007
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 23 août- Amitiés émiettées
. 16 août- Pauvre République !
. 9 août- Le prix de la civilité
. 2 août- Ouvrir l'œil
. 26 juillet- De bonne humeur
. 19 juillet- Fin de vie ?
. 12 juillet- Récompenses
. 5 juillet- Plats et gamelles
. 28 juin- Poils à grater
. 21 juin- Canto-régionales
. 14 juin- Fugacités
. 7 juin- Chemins faisant
. 31 mai- Objets inanimés...
. 24 mai- Un printemps pour toi
. 17 mai- Mystère pictural
. 10 mai- Sujets de bac
. 3 mai- Fan de "Niet !"
. 26 avril- Toys in
. 19 avril- Tristes obsèques
. 12 avril- Départ différé
. 5 avril- Tous piqués ?
. 29 mars- De l'art et des mots
. 22 mars- Pie 7 et prés carrés
. 15 mars- Jaillissements déplacés
. 8 mars- Vies communicantes
. 1er mars- Grains de sel
. 22 fécrier- Le sel de la vie
.15 février- La vie à vue
. 8 février- Rapport à la fiiiibre
. 1er février- En finir avec la covid
. 25 janvier- Échanges étranglés
. 18 janvier- Voile impudique
. 11 janvier- Anormalitude
. 4 janvier- Pic de tension
. 28 décembre- Les chants de Noël
. 21 décembre- Le complexe du médiocre
. 14 décembre- L'arme des pleurs
. 7 décembre- Vaccinez-vous !
. 30 septembre- Vivre l'absence
. 23 novembre- Demi-oranges divines
. 16 novembre- À toi
. 9 novembre- Des cendres
. 2 novembre- Fin de vie
. 26 octobre- Tristesse
. 19 octoble- Scipio
. 12 octobre- Le temps de l'avant
. 5 octobre- Les mains du salut
. 28 septembre- Mar ronniers
. 21 septembre- Jardin sociétal
. 14 septembre- Vingt-deux ans
. 7 septembre : Seul avec l'alter


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

30 août - Les carquois de Zoroastre

 

      "Comment me présenterais-tu à tes amis ? Non, non, pas de laïus genre CV mais un topo bien senti de ma personne ?"

      Ainsi parlait l'ami Zarathoustra, me plongeant du même coup dans l'embarras.

      Car quoi ? Quelle flèche de l'esprit pourrait d'un trait dessiner l'infinité des courbes toujours complexes, souvent subtiles et parfois voilées de la réalité d'une personne ?

      Tenter le trait est toujours possible devant une tierce personne qui devra l'accepter tel qu'il lui parviendra et qu'elle le saisira-comprendra. Mais le tenter devant Zarathoustra lui-même est un tout autre challenge (prononcer challange et non tchallènge, merci).

      Car quoi ? Chaque qualité allant rarement sans quelque défaut, nul besoin d'être une flèche en psychologie pour comprendre combien l'entreprise est susceptible d'attenter à quelques susceptibilités pas forcément mal placées.

      Avoir des principes est une bonne chose tant que son excès ne rend pas obtus. Pratiquer intensément une marotte l'est également si elle ne ferme pas les autres fenêtres sur le monde. Pouvoir toucher à tout ne se fait généralement pas sans une certaine superficialité. Être discret peut rendre moins accessible aux autres, être disponible aux autres peut faire paraître invasif. Et t'essaieras, et t'essaieras...

      Une telle présentation requiert donc beaucoup de réflexion. Pour dresser la palette des couleurs tout d'abord : plutôt ci, plutôt ça... Pour étaler ensuite les dites couleurs sur le tableau demandé à l'aide des mots appropriés, les plus justes possible. Économe n'est pas tout à fait sobre ni regardant ni parcimonieux. Mystique n'est pas exactement spirituel, pieux, illuminé ou exalté. Volontaire n'équivaut pas à motivé, courageux ou opiniâtre. Et t'essaieras, toujours...

      Le choix des mots et leur assemblage dans le tableau demandé n'est évidemment jamais vraiment satisfaisant et une réflexion véritable risque de conclure sur l'impossibilité d'en finir. La question de Zarathoustra eut dû porter d'abord sur la faisabilité de la présentation. C.Q.F.D.

Lutin