mamimadi 2011-2015
mamimadi 2007-2011
mamimadi 1999-2007
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 8 mars- Vies communicantes
. 1er mars- Grains de sel
. 22 fécrier- Le sel de la vie
.15 février- La vie à vue
. 8 février- Rapport à la fiiiibre
. 1er février- En finir avec la covid
. 25 janvier- Échanges étranglés
. 18 janvier- Voile impudique
. 11 janvier- Anormalitude
. 4 janvier- Pic de tension
. 28 décembre- Les chants de Noël
. 21 décembre- Le complexe du médiocre
. 14 décembre- L'arme des pleurs
. 7 décembre- Vaccinez-vous !
. 30 septembre- Vivre l'absence
. 23 novembre- Demi-oranges divines
. 16 novembre- À toi
. 9 novembre- Des cendres
. 2 novembre- Fin de vie
. 26 octobre- Tristesse
. 19 octoble- Scipio
. 12 octobre- Le temps de l'avant
. 5 octobre- Les mains du salut
. 28 septembre- Marronniers
. 21 septembre- Jardin sociétal
. 14 septembre- Vingt-deux ans
. 7 septembre : Seul avec l'alter
. 31 août- Bruits et bruit
. 24 août- Chère gratuité
. 17 août- Je dirai malgré tout...
. 10 août- Moi et le monde
. 3 août- La raison masquée
. 27 juillet- Râler, convaincre, ignorer
. 20 juillet- Nuances, citoyens !
. 13 juillet- La nature maîtrisée
. 6 juillet- Anniversaire
. 29 juin- La chute
. 22 juin- Omniconvaincus
. 15 juin- Covidosceptiques
. 8 juin- Compétences
. 1er juin- R(é)ouvrir
. 25 mai- Surbooking ?
. 18 mai- La main aux fesses
. 11 mai- Verbicruciste
. 4 mai- Co-vide politique ?
. 27 avril- Navigation coronavirale
. 20 avril- la♪ la♪ la♪ lalère♪♪
. 13 avril- Quand pensez-vous ?
. 6 avril- Cérébralitudes
. 30 mars- Corona viré !
. 23 mars- Incivilité dangereuse !


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

15 mars - Jaillissements déplacés

Bertie

  • Il faudrait que j'irais...
  • Vous n'êtes pas sans ignorer...
  • Ce steack est d'une grande tendresse...
  • Les températures seront chaudes aujourd'hui...
  •  

      Il m'arrive de temps à autre de commettre de lourdes fautes de langage dans certaines conversations sans importance de tous les jours. Pour m'amuser et amuser l'interlocuteur. Jadis, un clin d'œil ou bien une rapide explication accompagnait ces pseudo-bourdes mais, les années passant et l'habitude accouchant du tic verbal, j'omets assez souvent maintenant de contrôler le passage du courant humoristique chez le dit interlocuteur qui, s'il ne s'en offusque pas illico, pourrait me laisser penser qu'il me croit des lacunes et travers linguistiques.

Line

  • Même toi, tu comprendras !
  • Mon Dieu, que j'aimerais être pauvre !
  • Es-tu sûr qu'il faille s'arrêter au feu orange ?
  • Mon intelligence m'a été précieuse dans la vie...
  •  

      Il m'arrive également de temps en temps d'émettre des questions aux réponses évidentes, des affirmations provocatrices ou de simples annonces incongrues, histoire d'initier une conversation, de la relancer ou d'y mettre de la couleur, mais au risque d'un retour de bâton sous forme de réponse compassionnelle, d'objection véhémente ou de haussement d'épaule plus ou moins énergique.

Line

      Il m'arrive... Peut-être devrais-je cesser de considérer le langage comme un art que chacun peut pratiquer ou consommer dans sa bulle s'il le souhaite. C'est l'art de la communication et les bulles y sont ici communicantes. Jouer les idiots de façon intelligente est du grand art et je me dis souvent que je ne devrais pas m'y risquer alors que je suis assez idiot moi-même pour provoquer ainsi ces incompréhensions. L'arroseur est trop souvent arrosé qui ne sait pas se prémunir contre les effets de ses propres jaillissements...

Bertie

Lutin