mamimadi 2011-2015
mamimadi 2007-2011
mamimadi 1999-2007
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 27 septembre- Effacement libérateur ?
. 20 septembre- Brisures de l'âge
. 13 septembre- La réalité des choses
. 6 septembre- La plénitude par le vide
. 30 août- Le carquois de Zoroastre
. 23 août- Amitiés émiettées
. 16 août- Pauvre République !
. 9 août- Le prix de la civilité
. 2 août- Ouvrir l'œil
. 26 juillet- De bonne humeur
. 19 juillet- Fin de vie ?
. 12 juillet- Récompenses
. 5 juillet- Plats et gamelles
. 28 juin- Poils à grater
. 21 juin- Canto-régionales
. 14 juin- Fugacités
. 7 juin- Chemins faisant
. 31 mai- Objets inanimés...
. 24 mai- Un printemps pour toi
. 17 mai- Mystère pictural
. 10 mai- Sujets de bac
. 3 mai- Fan de "Niet !"
. 26 avril- Toys in
. 19 avril- Tristes obsèques
. 12 avril- Départ différé
. 5 avril- Tous piqués ?
. 29 mars- De l'art et des mots
. 22 mars- Pie 7 et prés carrés
. 15 mars- Jaillissements déplacés
. 8 mars- Vies communicantes
. 1er mars- Grains de sel
. 22 fécrier- Le sel de la vie
.15 février- La vie à vue
. 8 février- Rapport à la fiiiibre
. 1er février- En finir avec la covid
. 25 janvier- Échanges étranglés
. 18 janvier- Voile impudique
. 11 janvier- Anormalitude
. 4 janvier- Pic de tension
. 28 décembre- Les chants de Noël
. 21 décembre- Le complexe du médiocre
. 14 décembre- L'arme des pleurs
. 7 décembre- Vaccinez-vous !
. 30 septembre- Vivre l'absence
. 23 novembre- Demi-oranges divines
. 16 novembre- À toi
. 9 novembre- Des cendres
. 2 novembre- Fin de vie
. 26 octobre- Tristesse
. 19 octoble- Scipio
. 12 octobre- Le temps de l'avant


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

4 octobre - Nucléolien

      Les opinions publiques sont volatiles, on le sait bien. Elles caquètent leurs tocades un jour et puis ululent leurs désamours la nuit suivante. Un sondage vient à nouveau l'illustrer ce matin.

      Ce sondage dit que l'énergie éolienne n'a plus le vent en poupe et que, symétriquement, les vents contraires soufflant sur le nucléaire s'atténuent. En deux ans, 17% des Français auraient basculé de l'un vers l'autre, abaissant le choix de l'énergie teintée de vert à 63% et remontant la préférence pour l'énergie drapée d'efficacité à 51%.

      L'accélération de l'implantation des champs éoliens ainsi que l'absence d'alertes de sécurité sur le parc nucléaire sont sans doute les raisons conjuguées du revirement constaté :

. La présence d'une centrale à proximité de chez soi fait toujours peur mais ceux qui pensent que son énergie est incontournable sauf à accepter une sévère décroissance acceptent qu'on en construise "un peu plus loin".

. La présence d'une forêt d'éoliennes sur la colline voisine ou bien sur l'horizon de sa baie préférée commence à déplaire sérieusement même aux adeptes de l'énergie propre.

      La crainte de voir arriver un PUMA (*) près de chez soi, nucléaire ou éolien, associée aux oscillations du raisonnable expliquerait le mouvement d'opinion dans un sens et dans l'autre. C.Q.F.D. ?

Éoliennes à Saint-Nazaire

Les nuages encombrent le ciel au-dessus des nacelles stockées à
Saint-Nazaire en attendant leur installation en mer
...


(*) Projet Utile Mais Ailleurs. Déjà, en 2009...

Lutin