mamimadi 2011-2014
mamimadi 2007-2010
mamimadi 1999-2006
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 18 février- Intersectionnalité
. 11 février- Contes philosophiques
. 4 février- 1... 2... 3... 4... 5 !
. 28 janvier- La photaquarelle
. 21 janvier- Les mots cons dits
. 14 janvier- Vaste programme
. 7 janvier- En vœux-tu ? En voilà !
. 31 décembre- Des mots nouveaux
. 24 décembre- Le Grand débat
. 17 décembre- Des notes et des mots
. 10 décembre- L'idée du matin
. 3 décembre- C.Q.F.Démocratie
. 26 novembre- Musique jaune
. 19 novembre- François, le retour
. 12 novembre- (Dés)équilibres
. 5 novembre- La Toussaint
. 29 octobre- Entrepreneuse
. 22 octobre- Sport électrique !
. 15 octobre- Horribilis
. 8 octobre- Faire avec
. 1er octobre- Bêtise vs intelligence
. 24 septembre- Moyen ?
. 17 septembre- Yapuka !
. 10 septembre- C'était mamie
. 3 septembre- Mamie aimait
. 27 août- Prendre par la main
. 20 août- Faire et paraître
. 13 août- Tourisme de masse
. 6 août- Le médecin et l'homme
. 30 juillet- La belle rue
. 23 juillet- Palliatif
. 16 juillet- Êtes-vous Pavard ?
. 9 juillet- Cadeau inutile
. 2 juillet- Soins, soins !
. 25 juin- 80 km/h
. 18 juin- Ave, c'est Google
. 11 juin- Purgatoire routier
. 4 juin- Algo dys trophie
. 28 mai- Nouveaux adhérents ?
. 21 mai- Respect !
. 14 mai- L'homme qui a vu l'ours
. 7 mai- Jeux libérés
. 30 avril- Des profs et un ministre
. 23 avril- Des jours comme ça
. 16 avril- Une belle vie !
. 9 avril- Comment ça va ?
. 2 avril- À la Jaenada
. 26 mars- La charité SVP !
. 19 mars- La mort joyeuse
. 12 mars- Spécialistes de ma santé


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

25 février - Trop tard !

  • Alors ?
  • Oui ? Alors quoi ?
  • Alors quoi cette semaine ?

        Euh... pas grand chose, si ? Ça fait bien longtemps que le monde est tombé sur la tête - depuis bien avant l'homo sapiens sapiens sans doute - et que non seulement il ne peut s'en remettre mais qu'il s'en satisfait.

        Peut-être une perle quand même, hors des nuées sulfureuses et des boues malodorantes de l'univers médiatique actuel :

        Un·e ami·e d'entre mes amies et amis, dont je tairai le nom et le genre davantage par crainte des représailles que par charité chrétienne - pléonasme oxymoresque si on réfléchit bien - a taclé récemment deux de mes propositions de service d'un lapidaire "Trop tard !".

        Trop tard ? Vraisemblablement sans aller jusqu'à cinquante, il semble qu'au moins deux nuances de "trop tard !" existent.

  • Imaginons que je décide aujourd'hui d'assister à la finale du tournoi de tennis de Roland-Garros. Je me connecte sur la billetterie en ligne et là... il ne reste plus de places. Trop tard !
     
  • Supposons maintenant que je doive prendre le train mais que, ayant oublié de mettre l'alarme ou ne l'ayant pas entendu, j'arrive à la gare alors que le train est passé. Trop tard !

        On voit bien que les deux "Trop tard !" ne se valent pas. Le premier concerne l'échec d'une décision au moment où on la prend (action envisagée) alors que le second sanctionne l'échec d'une programmation (action prévue). La différence est dans la durée, nulle pour le premier cas, contenue dans la prévision de réalisation possible dans le second. Et le poids plus ou moins accusateur ou responsabilisant est dans cette différence. Il sera plus grand si j'essuie le même échec après avoir attendu huit jours avant de me connecter à la billetterie de Roland-Garros, et moins grand si la décision de prendre le train est inopinée.

        Soyons bref, ça nous changera : certains "Trop tard !" sont plutôt des "Dommage !" alors que d'autres sont des "Merde alors !".

        N'est-ce pas mon ami·e ?

Trop tard !

Lutin