mamimadi 2011-2014
mamimadi 2007-2010
mamimadi 1999-2006
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 14 mai- L'homme qui a vu l'ours
. 7 mai- Jeux libérés
. 30 avril- Des profs et un ministre
. 23 avril- Des jours comme ça
. 16 avril- Une belle vie !
. 9 avril- Comment ça va ?
. 2 avril- À la Jaenada
. 26 mars- La charité SVP !
. 19 mars- La mort joyeuse
. 12 mars- Spécialistes de ma santé
. 5 mars- Benêts optimistes ?
. 26 février- Stress = f(t)
. 19 février- Altruisme
. 12 février- Incivilité ordinaire
. 5 février- Demi-cerveau
. 29 janvier- L'hôpital
. 22 janvier- Éternel naufrage ?
. 15 janvier- Desproges
. 8 janvier- Sapiens
. 1er janvier- Bonne et Belle Année
. 25 décembre- C'est (encore) Noël
. 18 décembre- Retournements
. 11 décembre- Économie circulaire
. 4 décembre- NDDL, suite (et fin ?)
. 27 novembre- Tournantes
. 20 novembre- Tom et Jac
. 13 novembre- Pensée déconstruite
. 6 novembre- Vol en suspens
. 30 octobre- #balancetonporc
. 23 octobre- Écriture inclusive
. 16 octobre- À pleurer !
. 9 octobre- Du grand au petit
. 2 octobre- Art et chapelles
. 25 septembre- Liliane
. 18 septembre- Trottoirs handicapants
. 11 septembre- PGDG, un BIB ?
. 4 septembre- La musique, c'est classe
. 28 août- Bretonne attitude
. 21 août- Ma douche
. 14 août- Scooter PMR
. 7 août- Vacuum kleenex
. 31 juillet- p-Commerce
. 24 juillet- Grande Muette ?
. 17 juillet- Un peu trop peu
. 10 juillet- Désir d'enfant
. 3 juillet- Soixante-dix
. 26 juin- Le choix d'une tuture
. 19 juin- Le dernier vote ?
. 12 juin- Idées pas lumineuses
. 5 juin- Horizontalement


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

21 mai - Respect !

      Parmi les nombreux mots qui ont titillé récemment mon neurone en voie d'assoupissement définitif (assoupissement très lent, rien ne presse), respect et inacceptable ont fait si fort que qu'ils ont fini par le mettre en éveil, ce neurone.

Respect !      Respect n'a pourtant été reçu qu'une seule fois, au détour d'une émission de télé, prononcé par Yves Duteil affirmant qu'avec du respect tous les problèmes du monde seraient réglés. Quoi ? Quid de l'Amour, de la Fraternité, de l'Égalité, de la Liberté, de toutes ces Utopies majuscules dont on nous rebat les oreilles de génération en génération au moins depuis 1789 sans vraiment pouvoir s'installer dans les esprits, tous les esprits, et surtout pas dans la réalité des hommes ?

      Réflexion.

      Imaginons un instant que le gène du respect fasse partie du génome de l'espèce humaine. Respect de l'autre de tous les autres, de leur couleur, sexe, religion, leurs opinions, comportements,... Plus d'insultes sexistes, racistes, plus d'inégalités sociales exorbitantes, plus de destruction du bien commun, plus de grèves. Les automobilistes respectent les limitations de vitesse, les fumeurs gardent leurs mégots, les frotteurs du métro disparaissent. Des personnes apparaissent derrière les employés du patron, apparaissent derrière les usagers des cheminots, derrière les contribuables de l'État, les patients des urgences, les clients du commerçant, les petits chefs du salarié, les électeurs du candidat, les étrangers des résidents, les fidèles du curé ou de l'iman, et la vie en est bouleversée. Et ces personnes sont forcément elles-mêmes respectables puisque pourvue du même gène du respect.

      Inacceptable ! s'invite par contre jusqu'à saturation dans nos petits écrans et sur nos grandes feuilles quotidiennes. Le gouvernement propose un changement de statut aux cheminots ? Inacceptable ! La direction d'Air France refuse des augmentations de salaires à ses pilotes ? Inacceptable ! Des apprentis terroristes passent à l'action alors qu'ils sont fichés S ? Inacceptable ! Des zones entières de la ZAD de NDDL restent squattées par des gens-qui-n'ont-rien-payé-à-personne ? Inacceptable ! Des jeunes-qui-n'ont-rien-demandé-à-personne sont expulsés manu militari de la ZAD précitée ? Inacceptable ! Que d'inacceptables exclamatifs pour accueillir toutes ces choses proposées plus ou moins durement, plus ou moins tacitement à l'acceptation ! On entend malheureusement beaucoup moins d'intolérable, d'inadmissible, d'insupportable qui devraient qualifier toutes ces choses imposées, parfois légalement, souvent sociologiquement, toujours par le fait de la folie humaine. Construire des missiles plutôt que des hôpitaux ? Inadmissible ! Consommer la planète plus vite qu'elle se régénère ? Intolérable ! Tuer des enfants dans les écoles, dans leurs maisons ou dans leurs rues ? Insupportable !

      Deux mots pour une humeur. Pas de lien entre les deux sinon qu'ils concernent les relations humaines et que le second ne viendrait pas les ponctuer, ces relations, si elles étaient suffisamment imprégnées du premier. Non ?

Lutin