mamimadi 2011-2014
mamimadi 2007-2010
mamimadi 1999-2006
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 14 janvier- Vaste programme
. 7 janvier- En vœux-tu ? En voilà !
. 31 décembre- Des mots nouveaux
. 24 décembre- Le Grand débat
. 17 décembre- Des notes et des mots
. 10 décembre- L'idée du matin
. 3 décembre- C.Q.F.Démocratie
. 26 novembre- Musique jaune
. 19 novembre- François, le retour
. 12 novembre- (Dés)équilibres
. 5 novembre- La Toussaint
. 29 octobre- Entrepreneuse
. 22 octobre- Sport électrique !
. 15 octobre- Horribilis
. 8 octobre- Faire avec
. 1er octobre- Bêtise vs intelligence
. 24 septembre- Moyen ?
. 17 septembre- Yapuka !
. 10 septembre- C'était mamie
. 3 septembre- Mamie aimait
. 27 août- Prendre par la main
. 20 août- Faire et paraître
. 13 août- Tourisme de masse
. 6 août- Le médecin et l'homme
. 30 juillet- La belle rue
. 23 juillet- Palliatif
. 16 juillet- Êtes-vous Pavard ?
. 9 juillet- Cadeau inutile
. 2 juillet- Soins, soins !
. 25 juin- 80 km/h
. 18 juin- Ave, c'est Google
. 11 juin- Purgatoire routier
. 4 juin- Algo dys trophie
. 28 mai- Nouveaux adhérents ?
. 21 mai- Respect !
. 14 mai- L'homme qui a vu l'ours
. 7 mai- Jeux libérés
. 30 avril- Des profs et un ministre
. 23 avril- Des jours comme ça
. 16 avril- Une belle vie !
. 9 avril- Comment ça va ?
. 2 avril- À la Jaenada
. 26 mars- La charité SVP !
. 19 mars- La mort joyeuse
. 12 mars- Spécialistes de ma santé
. 5 mars- Benêts optimistes ?
. 26 février- Stress = f(t)
. 19 février- Altruisme
. 12 février- Incivilité ordinaire
. 5 février- Demi-cerveau
. 29 janvier- L'hôpital


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

21 janvier - Les mots cons dits

        Macron, Emmanuel Macron et le Président Emmanuel Macron ont participé pendant presque sept heures au débat sur le "Grand débat national" organisé devant quelque six cents maires normands ce dernier mardi. Tous les trois. C'est du moins ce qu'on peut déduire des réactions lues ou entendues un peu partout dans toutes les couches de la société.

       Sans surprise bien sûr, le même évènement est raconté de diverses façons selon les présupposés sincères ou programmés de chaque spectateur ou groupe de spectateurs.

Jupiter ou Janus ?
Jupiter ou Janus ?

       Juste deux exemples.

       Tout le monde a pu constater que le Président est brillant, possède une énorme mémoire, connaît parfaitement ses sujets, peut sortir des chiffres, des noms, des sigles d'organismes très spécialisés. C'est bien, non ? Eh bien non ! Certains y ont vu un maître d'école faisant la leçon à son auditoire ainsi qu'à la France entière alors braquée sur la leçon de choses.

       Chacun a pu assister à une rencontre policée entre un Président désirant convaincre et des élus chargés d'interrogations. Quelques embrassades initiales chaleureuses et accolades convenues, chaudes poignées de mains et saluts conventionnels. Et puis une montée en puissance de l'empathie générale jusqu'à la quasi standing ovation finale. C'est bien le signe d'une rencontre réussie dans laquelle chaque intervenant, chaque participant a trouvé au moins une partie de ce qu'il était venu cherché, non ? Eh bien oui, justement, c'est bien la preuve qu'il s'agissait d'une rencontre "entre soi", une rencontre de notables déconnectés des gens d'en bas tout de jaune revêtus.

       Un dernier exemple.

       Il est de notoriété publique que la culture générale du Président est himmalayenne, que son langage est clair, son vocabulaire riche et ses phrases construites, même dans l'improvisation. Nul doute qu'il utilise dans son environnement proche des mots et des tournures utilisés par tous : déconner, pognon de dingue, boulot,... Nul doute que ces mots-là sont mieux compris par "les gens" qui les crient et les banderolisent tous les samedis que les "déprise, in petto, pique-bœuf, galimatias, irénisme, rémanence, disruption,..." qui émaillent nombre de ses discours. Possèderait-il la panoplie complète pour se faire entendre ? Que non ! Populaires ou savants, les uns et les autres sont pris pour des insultes dès qu'ils sortent de la bouche du Président, ceux-ci pour leur côté suffisant (qu'est-ce qu'il veut nous éclabousser celui-là avec sa culture ?), ceux-là pour leur côté insuffisant (le langage à la con, c'est le langage du peuple, pas celui d'un Président !).

Lutin